Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 14:57

A l’approche des élections européennes, les dirigeants «populistes» ont le vent en poupe. Se gardant de mettre en cause l’existence de l’UE, ils confirment involontairement son impopularité, pointe Pierre Lévy, rédacteur en chef de Ruptures.

 

"Dans la vraie vie, tout le monde s’en fiche un peu, mais, dans la bulle européenne, c’est le début des grandes manœuvres. Car en mai prochain, l’Assemblée de Strasbourg sera renouvelée. Et deux facteurs modifient la donne par rapport au scrutin de 2014.

Tout d’abord, Bruxelles craint plus que jamais une «vague populiste», celle-là même qui hante les nuits des eurocrates depuis les élections aux Pays-Bas, en Allemagne, en Autriche, en Tchéquie, en Italie, en Suède…

Extraits :

[...]

Ces divergences ne suffiront sans doute pas à empêcher la formation d’un groupe qui pourrait créer l’événement à Strasbourg. C’est du moins l’espoir de ses initiateurs, qui rêvent de rassembler près de 150 élus : outre les Italiens et les Polonais, le groupe accueillerait les élus du Rassemblement national (RN, France), du Parti de la liberté néerlandais(PVV), du FPÖ autrichien, des Démocrates de Suède, et quelques autres.

Une force «anti-européenne», comme ne manqueront sans doute pas de la caractériser les grands médias ?

En réalité, aucun de ces mouvements ne prône la sortie de l'UE ou de l'euro

En réalité, non seulement aucun de ces mouvements ne prône la sortie de l’UE ou de l’euro, mais Matteo Salvini a dépeint son projet comme l’alliance de «tous ceux qui veulent sauver l’Europe», stigmatisant même les actuels eurocrates comme «les vrais eurosceptiques». Ce faisant, il réinvente quasiment mot pour mot la rhétorique inaugurée à la fin des années 1990 par les forces qu’on nomme aujourd’hui «gauche radicale» (par exemple la liste «euroconstructive» présentée en 1999 par le Parti communiste français). On connaît la suite.  [...]

L'article intégral avec l'analyse de Pierre Lévy sur le site de RT :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents