Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 10:47

La France insoumise a exclu deux frondeurs de sa liste pour les élections européennes. Les deux souverainistes Djordje Kuzmanovic et François Cocq ont été évincés par le comité électoral du mouvement alors que la direction n'a toujours pas défini de ligne.

(France-soir)

Les divergences concernant l'union européenne et la laïcité pourraient expliquer leur mise à l'écart.  Depuis hier Djordje Kuzmanovic a annoncé qu'il quittait la France insoumise.  Avec ce changement de ligne de la FI, et la confirmation, à son Congrès,  de la ligne européiste du PCF, plus aucun mouvement ou parti reconnu de la gauche radicale n'exprime l'opposition radicale à l'UE.  Un boulevard pour le Rassemblement National, ex-FN. YG.

Extrait du blog de François Cocq :

"Les autres reculades concernent plus directement l’Union européenne ou plutôt le programme de LFI. Exit ainsi la désobéissance aux traités européens. Le mot est devenu progressivement tabou depuis le printemps et la convention du parc floral. Elle est désormais remplacée par l’opt-out. La différence est de taille : la désobéissance est une mesure immédiatement applicable car qui peut être prise unilatéralement par un pays s’appuyant sur la volonté populaire ; l’opt-out au contraire n’est pas une clause de retrait mais une clause de non participation, fruit d’une négociation avec l’UE en amont de l’adoption soit d’une modification des traités, soit de l’intégration d’un grand dispositif qui modifie la souveraineté de l’Etat membre (cas de la Suède pour la non rentrée dans l’euro rendu possible car l’une des conditions d’entrée est justement la ratification des peuples). On voit mal au nom de quoi, et surtout sur la base de quel rapport de force, l’UE concèderait donc demain de telles possibilités d’opt out.

L’abandon de la désobéissance a logiquement induit une mise sous l’éteignoir de la stratégie plan A/ plan B. Jusqu’alors, la désobéissance était l’outil du rapport de force qui visait à crédibiliser la possibilité du plan A : on désobéit unilatéralement sur un certain nombre de sujets (une dizaine était prévue), et pendant ce temps on se pose pour discuter en ayant donc au préalable créé une ambiance de travail. Le 24 août, sur France Inter, Manuel Bompard reléguait pourtant la désobéissance au plan B, faisant de la désobéissance l’objet d’une négociation ( !) dans le cadre du plan A. Cela rend de fait celui-ci totalement illusoire et inopérant. Ne resterait en effet donc plus dans l’escarcelle des négociateurs que le plan B sur l’air du « Retenez-moi ou je fais un malheur ! ». Dans ces conditions impossible d’espérer voir le plan A aboutir. A trop affadir la méthode, on en serait donc presque à radicaliser la conclusion !"

Source : https://francoiscocq.fr/2018/08/27/des-raccourcis-comme-des-impasses/

Et ci-dessous un article de France-Soir :

Partager cet article
Repost0

commentaires

77peser 09/12/2018 23:19

Le choix de Manon Aubry est pertinent.A mon sens l'un des problèmes de la FI est de gagner du terrain et donc des élus car la somme est préférable à la soustraction.
Le moment que nous vivons est historique car le mouvement « social » actuel,loin de n'être que social,est aussi une puissante fronde contre la dictature de Bruxelles et l'oligarchie qui nous dirige d'une main de fer.Ce mouvement ne se laissera pas « acheter » au moyen de petites mesurettes néolibérales qui sont quasiment hors sujet.Le gouvernement micron peut-il se maintenir en ne recourant qu'à des artifices et à une petite séquence médiatique qui ne trompe + grand monde ?Depuis maintenant 4 mois ce gouvernement micron se trouve confronté à une crise de légitimité sans précédent dans l'histoire de notre république.Dans le moindre petit village de notre pays il n'est pas de nouveau né pour murmurer....ou crier « macron,démission !! »Les élites intellectuelles (# dirigeantes)comme les corps intermédiaires peuvent être amenés,dans ce contexte troublé,à jouer un rôle essentiel pour faire triompher la raison face à un pouvoir politique irresponsable qui semble avoir totalement perdu le sens des réalités.

Articles Récents