Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 11:06

« Une 2e journée de "solidarité" ? Je propose plutôt une journée de captation des dividendes uniquement du CAC 40 pour un service public du 3e âge. » Photo Migué Mariotti

 

 

Olivier Mateu, le secrétaire général de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône, analyse la situation sociale et évoque les batailles à venir.

La Marseillaise : Avec l’arrivée de l’été, on nous dit que le mouvement social est terminé. Qu’en est-il ?

Olivier Mateu : De la même manière qu’on ne décrète pas le début d’un mouvement social, on n’en décrète pas la fin. Ce ne sont pas ceux qui créent les conditions de la colère qui sont habilités à décider quand la colère s’estompe. Le mouvement social ne prend pas fin avec l’été, c’est une période qui permettra d’organiser ce qui va se passer à la rentrée. Lundi, lors de la commission exécutive de l’Union départementale nous proposerons de programmer dès le mois de septembre une journée de grève et de manifestations. Il ne faut pas compter sur nous pour enterrer le mouvement. Quand une loi n’est pas bonne, il faut en changer. Les électriciens-gaziers sont en lutte, les cheminots qui réfléchissent aux formes que prendra leur mouvement cet été, mais au-delà de ces secteurs, la saison qui s’ouvre sera l’occasion pour nous d’aller à la rencontre de nos organisations, des salariés et des estivants pour faire en sorte que dès la rentrée nous soyons mobilisés.

La suite sur le site de La Marseillaise ci-dessous :

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents