Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
5 mai 2018 6 05 /05 /mai /2018 09:38

Décidément, ça ne va pas fort en ce moment pour les États-Unis, non seulement au Moyen-Orient, mais même et surtout dans leur chasse-gardée sud-américaine.

 

Ne nous attardons pas sur la situation moyen-orientale où le chef d’empire et sa bande n’ont plus que quelques missiles – l’arme des puissants impuissants – à tirer de temps à autre sur le vilain Assad pour se donner l’impression d’exister face à la montée en puissance irano-russe dans la région. Bien évidemment, le camp russe, fort de sa position sur le terrain et sachant que celle-ci n’est guère menacée par ces quelques engins envoyés sporadiquement au jugé, se garde bien de répliquer.

L’Oncle Sam n’en est pas encore à tirer des missiles sur ses voisins rebelles d’Amérique du sud. Il n’en multiplie pas moins les ingérences pour essayer de désamorcer leur enracinement persistant, ou même de les enterrer, comme le montre la destitution tortueuse de la présidente brésilienne Dilma Roussef en août 2016, ou l’emprisonnement récent tout aussi douteux de l’encombrant Lula que tous les sondages donnent gagnant à la prochaine présidentielle d’octobre 2018.

Dilma Roussef vient de faire une déclaration fracassante depuis Buenos-Aires :

« Libre ou prisonnier, Lula sera élu président du Brésil. »[...]

La suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents