Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 00:09

Lu sur le blog très précieux de Jakline Boyer Moscou-Bordeaux, cette réflexion sur ce qu’a été 1991, la fin de l’URSS pour les Russes et plus largement aux peuples de l’ex-Union Soviétique, un événement traumatisant à un point inimaginable, les écrivains qui en ont rendu compte, les cinéastes parfois en font une description proche de celle de « Rome ville ouverte » ou Allemagne, année zéro. Pour le peuple, le désastre a été total, incompréhensible. Quand vous lisez aujourd’hui le discours de Ziouganov à la veille du vote pour la présidentielle, il faut resituer ce contexte, celui de 20 ans où ils ont tenté d’émerger du désastre. La popularité de Staline est incompréhensible sans cette découverte abominable de ce que peut être le capitalisme, sans retour vers la dignité et pas parce que les Russes aiment particulièrement les autocrates. C’est pour cela que je dis souvent que le problème n’est pas la réhabilitation mais la compréhension d’une Histoire qui n’est pas celle qu’on nous raconte; Histoire des « vainqueurs », mais déjà histoire remise en cause parce que les peuples n’en peuvent plus de la dictature du capitalisme. De la manière dont il est comme en France, en train selon les mots de Macron, de « dé-soviétiser » la France, c’est-à-dire de détruire tout ce que l’Etat la puissance publique est devenu en matière de protection sociale, de santé, d’éducation,de droit au logement, au travail, de culture au profit du capital, et en renforçant l’Etat répressif également au profit du capital. Chacun sent bien que sans être le fascisme, il y a un chemin vers celui-ci. Imaginez alors ce qui s’est passé en Union soviétique où le processus baptisé démocratie a été plus violent allant jusqu’à faire tirer à coup de canon sur la Douma. Un processus qui s’est exercé au profit de nouveaux riches et contre les femmes, les enfants, les vieillards, le repliement, le désespoir parce que c’étaient les dirigeants communistes qui avaient lancé cette apocalypse.Ils étaient les « liquidateurs » des droits du peuple au nom de « la démocratie ». (note de danielle Bleitrach) [...]

Sur le blog "Histoire et société" : https://histoireetsociete.wordpress.com/2018/03/11/62296/

et sur le blog  Moscou-Bordeaux

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents