Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 14:34

Voici la phrase incriminée et présente dans le communiqué confédéral CGT du 21 mars et intitulé "L’extrême droite n’a pas sa place ni dans les cortèges syndicaux Ni nulle part ailleurs !" :

"C’est dans ce contexte que du « Front National » aux « Patriotes », en passant par différents mouvements favorables au « Frexit », des organisations identitaires, xénophobes et racistes se travestissent en pseudo-alliés et soutiens des travailleurs en lutte."

Voici un amalgame honteux. Car les dirigeants de la CGT savent très bien que si le FN reste raciste et xénophobe, il n'est plus partisan, ni du "Frexit", ni de la sortie de l'euro. 

Ce n'est donc pas l'extrême-droite qui est visée par la dénonciation du "Frexit". 

Sont ainsi ciblés ceux qui, dans les rangs des militants de la classe ouvrière, réclament une plus forte critique des politiques de  l'UE et de la commission et dénoncent la position de la Confédération Européenne des Syndicats qui se tait sur les mobilisations en cours en France, la bataille contre la privatisation du rail et contre la casse des services publics.

La motivation cachée d'un tel texte est d'empêcher, de diaboliser, tout débat sur les responsabilités européennes, les directives de la commission et les moyens de s'y opposer.  Ce n'est pas ainsi qu'on se donne les moyens de fortifier les luttes en France.  Ce n'est pas non plus de la sorte qu'on se bat contre le racisme, fruit de la crise sociale, économique, idéologique qui s'aggrave dans notre pays.

Yvette Genestal

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents