Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 mars 2018 7 18 /03 /mars /2018 17:54
JO Paris 2024 (AFP PHOTO / LUDOVIC MARIN)
13 mars 2018  Par Antoine Sillières

La France a dû se plier aux exigences du CIO pour obtenir l’organisation des JO 2024. Cela se traduit par quelques adaptations législatives. Une loi passée en première lecture à l’Assemblée nationale à la veille de Noël autorise ainsi plusieurs dérogations en matière d’urbanisme et de publicité. Outre les panneaux 4×3 sur les bâtiments historiques, le texte prévoit de privatiser en faveur du CIO certains mots de la langue française…

Un cadeau empoisonné ? L’attribution de l’organisation des JO 2024 à Paris, fin 2017, a été suivie de nombreuses critiques de la part des détracteurs du projet, pointant principalement le coût de l’organisation. Ces critiques ont trouvé un nouvel écho quelques semaines plus tard, avec une proposition de loi, débattue par l’Assemblée nationale le 20 décembre, qui offre au CIO plusieurs dérogations par rapport au droit français. Le but étant de respecter le contrat passé entre la ville hôte et le CIO. “Ce texte déroge à certaines lois actuellement en vigueur, grâce au concours bienveillant de la représentation nationale”, a pointé la CGT. Outre des largesses en matière d’urbanisme et de publicité, le texte que l’Assemblée et le Sénat doivent valider les 14 et 15 mars, privatise certains mots de la langue française. [...]

La suite ici : https://www.lelanceur.fr/jo-2024-le-cio-fait-changer-le-droit-et-la-langue-francaise/

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents