Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
3 février 2018 6 03 /02 /février /2018 09:43

Hypermarchés en location-gérance, suppressions de postes, fermeture de magasins... Le plan Bompard inquiète les salariés de Carrefour. Des actions sont prévues en Normandie.

 

Les salariés de Carrefour, l’un des plus gros employeurs de France, sont très inquiets. Mardi 23 janvier 2018, leur nouveau PDG, Alexandre Bompard, a proposé un plan de transformation du groupe de distribution, comprenant notamment la suppression de 2 400 postes dans les sièges administratifs et la fermeture de 273 ex-magasins de l’ancien réseau hard-discount Dia, des établissements de 100 à 1 000 m2.

« C’est la mort annoncée de notre entreprise »

« Ils seront vendus ou fermés s’ils ne trouvent pas un repreneur », assure Franck Mérouze, délégué syndical CGT à Caen (Calvados) et l’un des deux chefs magasin d’un Carrefour de Caen situé à la Demi-Lune. « J’ai repris le magasin ED en 1997, qui est ensuite passé DIa puis Carrefour. Nous sommes passés de 23 salariés à une dizaine aujourd’hui », déplore le syndicaliste.

[...]

Même si les magasins trouvent un repreneur, les salariés ne seront plus dans le groupe Carrefour. Ils vont donc perdre 20% de leur rémunération annuelle, leur 13e mois, leurs primes de vacances, d’ancienneté, leurs jours en cas de décès, leur convention collective au profit de l’accord de branche… 

Pour le syndicaliste, le nouveau plan Bompard, « c’est la mort annoncée de notre entreprise ». Et ce qui l’inquiète au plus haut point, c’est la disparition des syndicats dans les magasins. « Si chaque magasin devient indépendant, ce seront de trop petites entités pour bénéficier d’une présence syndicale. »

[...]

Les syndicalistes ne comprennent surtout pas pourquoi Carrefour veut faire des économies et impose des suppressions d’emploi « alors que le groupe gagne de l’argent et rémunère à plus de 529 millions d’euros ses actionnaires… On fait des plans sociaux alors qu’on donne de plus en plus d’argent aux actionnaires, on marche sur la tête », déplore Jean-Yves Chaussin.

[...]

Les Carrefour du département de Seine-Maritime sont également très mobilisés durant cette semaine d’actions. À Barentin, un appel à la grève et à la manifestation est lancé pour le mercredi 7 février, de 9h à 13h devant et dans l’hypermarché Carrefour. « Les formes d’actions seront multiples et sans limites si la CGT est nombreuse et que le rapport de force est là », annonce sans détour le syndicat CGT.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents