Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
12 février 2018 1 12 /02 /février /2018 14:15

Électriciens, maçons, dockers rappellent tous que les premiers rapports mettant en relation l’amiante et les décès d’ouvriers datent de 1906. « Les employeurs savaient forcément, pas nous... »

Christophe FREBO
Publié 11/02/2018 sur le site de P Nie

     
    Justice. Respectant les volontés de son concubin décédé d’un cancer lié à l’amiante après avoir travaillé sur la plateforme de Port-Jérôme, une Havraise a réussi à faire condamner Esso Raffinage pour « faute inexcusable ». Récit de plusieurs années de procédure.

      «Je viens d’être informé par notre avocat auprès de la Cour de Cassation que la société Esso s’est désistée purement et simplement du pourvoi qu’elle avait inscrit à la suite de l’arrêt rendu le 10 mai 2017 (...) Il convient d’attendre l’ordonnance qui prendra acte de ce désistement. » Elle tombera près de deux mois plus tard. Une véritable délivrance pour Yvette Fortier. Sept ans après le décès de son compagnon, Jacques Blondel, le 15 décembre 2010, cette Havraise obtenait donc de la justice la reconnaissance que « la société Esso Raffinage a commis une faute inexcusable à l’origine de la maladie professionnelle dont M. Blondel a été atteint et est décédé ». Une décision irréfutable et définitive.

      « J’en ai eu les jambes coupées. Dans à peine un mois, cela fera huit ans qu’il lançait la procédure de reconnaissance de maladie professionnelle. Que de chemin parcouru depuis. D’autres ne seraient probablement pas allés jusqu’au bout. Bien plus que l’indemnisation, il voulait que la responsabilité de son employeur soit reconnue. » [...]

      Lire la suite ci-dessous :

      Partager cet article
      Repost0

      commentaires

      Articles RÉCents