Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
15 février 2018 4 15 /02 /février /2018 17:19
Communiqué de l’AFPS
"Israël ne veut plus de témoins"

Le 13 février des diplomates européens, des journalistes du monde entier ont été chassés du tribunal militaire israélien où comparaissait la jeune Ahed Tamimi. Israël ne veut plus de témoin de ses violations permanentes des droits humains.

Mardi 13 février, la jeune palestinienne Ahed Tamimi, arrêtée le 19 décembre pour avoir giflé et bousculé un soldat, a été maintenue en prison en l’attente d’une nouvelle comparution le 11 mars, au terme d’un huis clos imposé par le procureur militaire contre sa volonté et celle de ses parents. Des journalistes du monde entier, des représentants de l’Union européenne et de pays européens étaient présents mais aucun d’entre eux n’aura pu assister au « procès ».

L’État d’Israël ne veut plus de témoin : il enferme ceux qui résistent, il interdit d’accès à la Palestine ceux qui pourraient dénoncer, il chasse des tribunaux ceux qui pourraient témoigner. Mais de quoi cet État qui viole tous les jours le droit international et les droits humains a-t-il donc peur ?

L’élan de solidarité envers l’injustice faite à Ahed face au scandale qu’a représenté son arrestation est impressionnant. La pétition a été signée par plus de 1 700 000 personnes, son portrait a été brandi dans le monde entier lors de manifestations exigeant sa libération. Elle a aussi été l’occasion de rappeler la situation faite aux prisonniers politiques palestiniens (ils sont plus de 6000 en ce moment dans les prisons israéliennes dont 350 enfants ou mineurs) et l’attaque frontale de l’armée israélienne contre la résistance populaire palestinienne.

L’État d’Israël est condamné à se renier en libérant Ahed ou à continuer dans la même voie et à être confronté à une bataille médiatique qui ruine son image.

Quel message envoie-t-il en chassant les journalistes du tribunal et en interdisant aux diplomates d’assister à ce simulacre de justice ? Vont-ils se laisser humilier sans réagir ?

Ce qui saute aux yeux du monde, c’est l’image d’un État qui viole impunément le droit depuis des décennies et qui ne s’arrêtera que quand la communauté internationale aura décidé d’en finir avec l’impunité d’Israël.

Ce qu’Ahed montre au monde c’est la beauté et la détermination de sa jeunesse face à la laideur de l’occupation, à la haine des colons et à la violence de l’armée d’occupation.

Quoi qu’il en soit, les portraits d’Ahed ne sont pas près de disparaître des murs de nos villes, pas plus que ceux de ses aînés Salah Hamouri ou Marwan Barghouti, Munther Amira ou Khalida Jarrar.

Le Bureau national de l'AFPS

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents