Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
8 janvier 2018 1 08 /01 /janvier /2018 17:25

Vous pouvez les voir quand vous circulez sur le pont qui relie le boulevard industriel à Sotteville-les-Rouen.  Des centaines de locomotives sont ainsi laissées sans surveillance depuis que la France a obéi aux directives de Bruxelles concernant la privatisation du fret. 

Précisons que c'est la politique européenne rejetée en 2005 qui a été appliquée ici.

De l'aveu même de la SNCF près de 50 de ces locomotives seraient encore opérationnelles malgré leur abandon depuis plusieurs années. La ministre des transports se penche sur les problèmes de la SNCF alors qu'ils sont la conséquences des politiques ferroviaires mises en place en France au nom de "la concurrence libre et non faussée". C'est cette politique qui doit être remise en cause.

Avant que les locomotives des trains de fret de Sotteville-les-Rouen soient complètement désossées.

Ce sont les gouvernements français successifs depuis plus de 10 ans qui ont décidé de la gestion de la SNCF.  Son éclatement en trois entités, les investissements hasardeux à l'étranger au détriment des investissements sur le réseau ferré de France, l'externalisation de certains travaux sous prétexte d'efficacité ... Ce sont ces mesures qui ont cassé l'entreprise nationale, notre entreprise publique SNCF. 

Le reste n'est qu'hypocrisie de l'élite qui s'est mise au service de la finance et du capitalisme.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents