Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
19 janvier 2018 5 19 /01 /janvier /2018 17:44

"Au total, une centaine de PDG ou DG de grands groupes. Du côté des étrangers, seront présents Lloyd Blankfein, le CEO de la puissante banque d'affaires Goldman Sachs, Dominic Barton, le patron de McKinsey, David Abney, à la tête du groupe de transport UPS, Jonas Prising, le CEO du géant de l'intérim Manpower, James Quincey, patron de Coca-Cola, Bill McDermott, le PDG du groupe de services informatiques SAP et enfin Richard Liu, CEO de JD.Com, le géant chinois de la vente en ligne. Côté français, le chef de l'Etat a invité Maurice Lévy (Publicis), Jean-Laurent Bonnafé (BNP Paribas), Thomas Buberl (Axa) et Emmanuel Faber (Danone)." Lu dans Challenges 

 

C'est sûr. E.Macron est le président des multinationales. Et les multinationales sont pour la baisse des impôts sur les sociétés, moins de code du travail, une liberté plus grande de licencier, moins de cotisations sociales... ça, c'est déjà fait. Mais il reste encore les retraites, la sécurité sociale, encore plus de services privatisés... ça E. Macron va le leur promettre pour bientôt. Avec l'approbation et l'appui de Bruxelles. E.Macron est le président des riches. Mais c'est avant tout le président des multinationales, du capitalisme mondialisé et de la commission de Bruxelles.

Lire l'intégral ci-dessous.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents