Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 14:58

"Telle est la décision de l’Europe libérale que notre Conseil constitutionnel a suivi. Le gouvernement acquiesce bien entendu, trop content de faire ainsi un nouveau cadeau à la finance payé par tout le monde." C'est ce qu'affirme le communiqué des députés communistes.  Nous ne pouvons que partager cette affirmation.

L'annulation de la cour de justice européenne est dans la logique de ce système !

Cette politique libérale, c'est-à-dire la politique en faveur du capitalisme mondialisé, pratiquée par l'Union Européenne et le gouvernement Macron est inscrite dans le Traité de Maastricht, dans le Traité de Lisbonne.  

Dès l'acte fondateur, le traité de Rome en 1957, les principes suivants sont indiqués: 

c)  l'abolition, entre les États membres, des obstacles à la libre circu­lation des personnes, des services et des capitaux,

ƒ)  l'établissement d'un régime assurant que la concurrence n'est pas faussée dans le marché commun,

h)  le rapprochement des législations nationales dans la mesure néces­saire au fonctionnement du marché commun

Y déroger, c'était mettre en cause la CEE (Communauté économique européenne).  Tout y est : la déréglementation libérale du capitalisme mondialisé, la concurrence érigée en principe absolu et l'abandon des souverainetés nationales.  L'Union Européenne est libérale dès sa création sous le nom de CEE.

Impossible de l'orienter différemment sans la bouleverser, la détruire de fond en comble.  A moins de se résoudre à en sortir, car vouloir attendre que 27 Etats soient d'accord pour un tel bouleversement est un voeu pieux.

Nous saluons la bataille des députés communistes,  mais nous regrettons que le PCF n'en tire pas les conclusions qui s'imposent vis à vis de l'UE.  Une politique progressiste est impossible avec l'Union Européenne. AC

Ci-dessous le texte du communiqué repris par le Front Syndical de Classe :

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents