Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 14:15

Mickael Wamen sur facebook

 

QUEL MESSAGE DANS CET HOMMAGE AU "TIGRE"...?

Le TIGRE tel était surnommé CLEMENCEAU, pas pour sa beauté, mais pour sa façon d'agir, quelques éléments de son œuvre :

En juillet 1907, deux manifestants sont tués à Raon-l’Etape. En juin 1908, à Vigneux, les gendarmes ouvrent le feu sur des grévistes réunis dans leur permanence, en tuant deux et en blessant une dizaine. Le 30 juillet 1908, à Villeneuve-Saint-Georges, les dragons attaquent 400 manifestants, en tuent quatre et en blessent presque une centaine. Dans la foulée, Clémenceau fait arrêter tout l’état-major de la CGT, dont à nouveau Victor Griffuelhes, au motif qu’ils seraient les « responsables moraux » ...

Nous nous trouvons en présence d’une agitation de groupements ou de syndicats ouvriers, appuyés et encouragés par la Confédération du Travail, qui ne se sont nullement organisés en vue de ce qu’ils méditent. Et que méditent-ils ? Primitivement, c’était l’obtention de la journée de huit heures par un chômage de toutes les corporations ouvrières. Depuis deux ans, une pancarte de toile, dont M. Lépine, entre parenthèses, malgré tous ses efforts, n’a pu obtenir l’enlèvement de la façade de la Bourse du Travail où elle est exposée aux yeux de tous, annonce qu’à partir du 1er mai 1906 les ouvriers ne travailleront que huit heures par jour. […] M. Lépine connaît les points stratégiques de Paris qu’il faut occuper pour rendre impossible tout mouvement insurrectionnel : sur une centaine de points, d’accord avec l’autorité militaire qui va disposer, en dehors de la garnison ordinaire, de 20 000 soldats, dont 5000 cavaliers pris dans les corps d’armée environnant Paris, nous répartirons une force de police et de sécurité de 36 000 hommes, tout compris. […] Vous supposez bien que si nous laissons dans la rue 500 manifestants déambulant au chant de L’Internationale, ce groupe sera bientôt grossi et fera la boule de neige, au point de former 1000, 2000, 10.000, 50.000… Ça, non. Ce pourrait être l’émeute, et nous devrions nous résigner à faire donner l’artillerie. Eh bien ! On n’en arrivera pas là. Les manifestants, les chômeurs ne circuleront, à aucun prix, en dehors du rayon que nous leur assignons. »
La veille du rassemblement, le même journal annonce un durcissement des mesures de police. Il est désormais question d’interdire les manifestations et d’arrêter par avance les meneurs du mouvement....

Déja, Manuel Valls le reconnaîssait volontiers, son modèle politique est Georges Clemenceau. De fait, les événements actuels montrent que l’état d’urgence s’inspire volontiers des pratiques de celui qui se surnomma « premier flic de France » entre 1906 et 1909.

Voici quelques lignes sur ce que CLEMENCEAU a mis en œuvre, une répression violente contre le mouvement social !!!

Surnommé aussi " le briseur de Grève " après avoir mis en place une répression inouïe alors que les ouvriers des mines de Courrères victimes de la plus grosse catastrophe minière de tous les temps ( 1099 morts) se soulevés parce que la compagnie voulait au plus vite redémarrer l'activité sans même continuer les recherches de survivants....

Quel message faut il voir dans l'hommage rendu par le ROI hier ???

Il ne fait aucun doute qu'en choisissant CLEMENCEAU, le message n'est pas anodin, en tout cas, cela est conforme à la situation actuelle où les provocations et le mépris sont non stop !!!!

Que chacune et chacun réfléchisse bien à la situation, jamais notre classe n'a été aussi mal menée, mais jamais elle n'a été aussi divisée, ils y sont arrivés à nous isoler, une société de l'égoïsme et de la
Consommation, voilà ce qu'ils ont créer mais ....

Ils craignent qu'un jour puissent se tenir la main les millions de Riens, fainéants, ils en ont. Une trouille absolue, voilà pourquoi des messages sont passés, la finance n'a peur que d'une seule chose perdre ce qu'elle a amassé sur le dos de millions de personnes, elle a mis au pouvoir l'héritier de son système, lui va aller au bout du processus, la seule façon de stopper cela nous UNIR!!!

C'est pourquoi, nous devons continuer à pousser non stop dans nos structures pour que nous ayons une feuille de route, que nous puissions emmener Avec nous l'ensemble du peuple opprimé, cela commence à se construire non sans difficulté, car il y en a encore pas mal qui préfèrent passer leur temps à des gueguerres à la con plutôt qu'à la construction du tous ensemble ....

Mettons au débat partout cette nécessité vitale de la création du l'unité, le 16 nous serons dans la rue mais aussi le 18 pour marcher vers l'Elysée, ce n'est qu'un début mais redonnons confiance à notre camp, la victoire est possible mais pour cela il nous faut une ligne et un plan précis....

S'UNIR NE PLUS SUBIR ....

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

dariokhos 14/11/2017 00:02

Les choses sont, à mon avis, plus compliquées.
Clemenceau est exemplaire au sens que c'est un homme de gauche. Avant d'être celui que décrit Mickael Wammen, il a sauvé des Communards, notamment en les soignant et a été un des artisans de la lutte de la petite bourgeoisie de gauche pour défendre Dreyfus. Et puis, c'est quand même un peu dommage de commencer en 1908 en oubliant les paysans du sud-ouest, Marcellin Albert et les braves soldats du 17ème.
Si l'on devait avoir une échelle du droite/gauche au cours du temps, je pense que l'on situerait Clemenceau bien moins à droite que Valls et Macron. Ce que Macron célèbre, c'est le Clemenceau de 17 à 19, celui de la grande guerre, le tenant de l'impérialisme français, d'ailleurs battu au final par ceux qui voulaient se coucher devant l'impérialisme US. Cela éclaire surtout sur la lecture que fait Macron de 14/18 : il assume la "victoire".
Pour le reste, je le disais, Clemenceau est exemplaire, parce qu'il est l'image de la gauche, qui inclue définitivement aujourd'hui le P"C"F : elle est, comme la droite au service du Capital. Elle peut, de temps en temps, ruer dans les brancards, mais se couche toujours au final.
Au-delà du récit de M W (il faut savoir comment a fini le social-démocrate Griffuelhes, approuvant la guerre avant de se reprendre et de rejoindre la Vie Ouvrière de Monatte), la vraie leçon à tirer de Clemenceau est que le clivage droite gauche n'a pas de valeur quatre qu'anecdotique. Le vrai clivage est entre les partisans du capitalisme (de Besancenot à Le Pen, en passant par Laurent et la direction du P"C"F, Mélenchon, le PS, et les directions syndicales) et les révolutionnaires qui veulent l'abolir.

Articles Récents