Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 15:24

jeudi 5 octobre 2017

Suite aux mobilisations du 12, du 21 et notamment du 25 septembre par les salariés des transports, se tenait, hier, une commission paritaire de branche réunissant l’ensemble des organisations syndicales et patronales composant l’ensemble des secteurs d’activités. A l’ordre du jour : la sécurisation de la rémunération dans les transporteurs, mise à mal par les ordonnances Macron.

Cette réunion paritaire faisait suite à la concertation provoquée par le ministre du Transport le 28 septembre dernier, qui avait rendu furieux les négociateurs des syndicats de salariés.

Dès le début de la négociation, un projet d’accord a été présenté, accepté à la fois par les syndicats patronaux et salariés mais refusé par… le gouvernement. C’est que ce projet d’accord est en soi un déni des ordonnances Macron, qui souhaitent détruire les accords de branche.

En fin de soirée, le gouvernement acceptait enfin de laisser toutes ses prérogatives aux accords de branche concernant l’ensemble des éléments de rémunération. C’est le retour par la grande porte de la hiérarchie des normes conforme aux orientations de la CGT.

Quoi qu’il en soit, la branche du transport routier reste mobilisée sur tous les autres aspects des ordonnances et appelle à rejoindre tous les appels à mobilisation, à commencer par celui du 10 octobre. Le mot d’ordre ne change pas : retrait des ordonnances dans son intégralité !!

Lu sur le site de la CGT

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents