Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 08:56

Après les cérémonies, cet été, en hommage au père Hamel , voici une curieuse façon de remercier les habitants de St-Etienne du Rouvray dont la dignité, la volonté de faire face, ensemble, ont été remarquées par tous.

Où sont les cyniques ? Qui sont les barbares ? On comprend le dégoût des habitants des quartiers de la Houssière et du quartier Hartmann devant un tel mépris après les épreuves subies.

L'ACSH proteste contre l'annulation par l'État des subventions “politique de la ville”

Le directeur de l'association du centre social de la Houssière (ACSH), Emmanuel Sannier, a démissionné lors de la séance du conseil citoyen Hartmann-La Houssière, mardi 3 octobre, où il siégeait en tant qu'acteur de terrain.

Au nom de son conseil d'administration et de ses 1.250 adhérents, le responsable associatif entend ainsi protester contre l'annulation des subventions «politique de la ville» survenue cet été. Il proteste également contre l'incertitude qui pèse sur le renouvellement et la prescription des contrats aidés.
«Sans remettre en cause l'utilité et le travail de ce conseil citoyen, a-t-il déclaré à Karine Bazin, la déléguée de la préfète également présente lors de cette séance, je ne peux plus continuer cette mascarade qui consiste à demander aux habitants de s'investir dans la citoyenneté sans leur donner de financements. Sans argent, je ne sais pas faire.»
Le directeur du centre social déplore en outre la manière dont cette annonce lui a été faite au milieu de l'été: «Ça a été super violent, nous n'avons eu aucune explication hormis un simple courrier se terminant par un “bien cordialement” écrit à la main. Mais derrière les actions que nous menons, c'est de l'humain. On ne peut pas annuler ça comme s'il s'agissait d'un simple canapé qu'on retourne au vendeur. La politique de la ville, ce n'est pas ça. On se bat pour faire vivre la citoyenneté et la préfecture annule nos financements par un simple courrier! Comment voulez-vous maintenant qu'on travaille ensemble? Si la préfète ne nous respecte plus, il faudra nous le dire.» [...]

Lire la suite ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents