Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 13:30
La colère bout chez Veolia Eau
Publié 17/09/2017 16:2
 

La banderole des salariés de Veolia, mardi dernier dans le défilé à Rouen (photo Stéphanie Péron)

Social. Les syndicats, qui ont appelé cette semaine à la grève, dénoncent un nouveau plan social qui impacterait 1 500 salariés. La Normandie n’y échappera pas.

«Non au quatrième PSE ! » Dans le cortège des manifestants opposés aux ordonnances sur le Code du travail, la semaine dernière à Rouen, cette banderole portée par des salariés de Veolia Eau. Profitant de cette journée de mobilisation, l’intersyndicale CGT-FO-CFE-CGC de la multinationale (plus de 163 000 salariés revendiqués dans le monde) avait appelé ses salariés à la grève pour protester contre une nouvelle réorganisation territoriale susceptible d’aboutir à 572 licenciements sur le territoire français.

Ce plan de relance intitulé « Osons 20/20 ! », présenté juste avant l’été, prévoit par ailleurs « une simplification organisationnelle dans laquelle 987 postes vont être amenés à évoluer au travers de mobilités fonctionnelles et/ou géographiques », stipule Veolia. « Mobilités forcées », entendent plutôt les syndicats, qui établissent donc à 1 550 le nombre total de salariés « menacés ».

[...]

Lire la suite sur le site de Paris-Normandie :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents