Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 12:19
Il était une fois en 1917 : La Révolution Russe d’Octobre

dimanche 17 septembre 2017, par Jean Penichon sur :

http://ancommunistes.fr/

Un colloque organisé par l’ANC, avec la coopération de la Compagnie Jolie Môme à Saint-Denis le 18 Novembre 2017 à partir de 15heures, au Théâtre De La Belle Étoile, 14 rue Saint-Just, Quartier de La Plaine.

Il était une fois en 1917 : La Révolution Russe d’Octobre

15H00 : Réflexion et débat

L’héritage des Soviets de 1917 en question

Communisme et démocratie

Au travers de l’histoire de l’URSS et du Mouvement Communiste jusqu’à nos jours, tenter de répondre à des questions fondamentales et actuelles :

  • Comment associer communisme et démocratie dans nos objectifs de lutte ?
  • Comment perpétuer la Révolution socialiste après la prise du pouvoir ?

20H30 : Spectacle de la compagnie Jolie Môme

« Croire en l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole. »(Simone Weil)

Synopsis

Sam, lycéenne en 2015 participe à une commémoration de 14/18.
Elle découvre par hasard que des femmes et des hommes se sont opposés à la guerre et que jamais on ne lui a parlé des internationalistes. Ni des spartakistes.

A travers un périple dans le temps, elle croisera bien des personnages historiques et fictifs… suivons-là !

Réservation : 01.49.98.39.20

THÉÂTRE LA BELLE ÉTOILE - 14 rue Saint Just - Quartier La Plaine, 93200, SAINT-DENIS _ Métro Front Populaire, ligne 12 - Bus 139-512, Front populaire

Nous sommes les héritiers d’octobre 1917

La victoire de la Révolution d’Octobre, ainsi que les mots d’ordre des Bolchéviks ont rencontré un soutien populaire majoritaire en Russie, sans lequel la Révolution n’aurait duré que quelques jours. Elle a aussi stimulé le tempérament révolutionnaire des travailleurs et des opprimés du monde entier. Dans les années qui suivirent la révolution russe, des foyers révolutionnaires s’allumèrent aux quatre coins de l’Europe (en Allemagne, en Hongrie, dans le Nord de l’Italie, en Finlande…) et rencontrèrent un écho considérable jusque dans le monde colonial : en Chine, en Inde, en Égypte, etc. Tous les écrits et les mémoires des politiciens bourgeois de l’époque témoignent de la panique généralisée qui dominait dans la classe au pouvoir, celle-ci craignant de perdre pour de bon le contrôle de la situation face à cette tempête révolutionnaire. Ce qui explique l’intervention de 14 armées étrangères contre le nouveau régime soviétique. Et ce ne fut qu’à l’issue de longues années de guerre civile et de souffrances que l’URSS put enfin être reconnue internationalement et entamer son industrialisation, QUI LUI A PERMIS DE VAINCRE LE NAZISME AU BÉNÉFICE DE TOUS LES PEUPLES.

L’ANC se fixe pour objectif de profiter de ce centenaire pour évoquer des questions sur le passé, mais qui sont aussi les nôtres en 2017.

La prise du pouvoir n’est pas un but en soi pour les révolutionnaires, seulement un moyen de construire une société nouvelle. Nous devons nous interroger sur le sens des événements de 1917, mais aussi sur tout ce qui en a découlé au cours du siècle, en URSS, et dans le mouvement communiste jusqu’à nos jours.

Notre aspiration au communisme et à la démocratie nous oblige avant tout à redéfinir chacun de ces termes. " Communisme "est devenu un « concept repoussoir » dans la France actuelle, alors qu’il est au sens propre du terme une volonté d’aller vers l’égalité des droits et des devoirs entre les hommes et entre les peuples. La "démocratie" dont se gargarisent les pays occidentaux inféodés au capitalisme n’est qu’un faux semblant sans aucune réalité. Le suffrage universel, lui-même, est tellement instrumentalisé qu’il autorise à chaque fois la poursuite du statu quo ante. Alors que la démocratie politique ne peut signifier que le contrôle du Pouvoir par les citoyens, et ne peut être réelle que si elle est aussi sociale.

Programme et intervenants

Francis ARZALIER, Historien : La genèse des idéaux de démocratie et communisme, de l’Antiquité à la Révolution française

Serge DERUETTE, Historien, Université de MONS / Thomas MORE et le Curé MESLIER : Du communisme utopique au communisme révolutionnaire

Robert MACLES,Historien : La Commune de Paris, modèle démocratique de la Révolution de 1917

Jean PENICHON, Journaliste : Les Soviets, inventeurs d’une forme nouvelle de démocratie.

Maurice CUKIERMAN, Historien : La démocratie soviétique.

Bruno DWRESKI, INALCO : Démocratie et communisme.

Alain RUSCIO, Historien : Révolution soviétique et Droits des Nations à l’indépendance.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents