Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 14:03

Aujourd'hui la SNCF et sa direction sont devenus le bouc émissaire des défaillances de la politique des transports des différents gouvernements. 

En s'alignant sur la politique européenne du rail, ces derniers ont contribué à démanteler un outil exceptionnel dont nous étions tous propriétaires.

Déréglementation, ouverture à la concurrence, investissements hasardeux à l'étranger, priorité donnée au TGV au détriment des "petites" lignes, économies meurtrières sur l'entretien du réseau ... : c'est la soumission aveugle à la politique européenne dictée par le traité de Lisbonne, mis en oeuvre par la droite, puis par les socialistes, appliquée avec zèle par la direction de la SNCF qui aboutit à ces catastrophes inimaginables il y a trente ans.

Renationalisation de la SNCF, refus des différents "paquets ferroviaires" imaginés par Bruxelles, sortie des traités européens : voici des mots d'ordre qui semblent tout à fait d'actualité aujourd'hui.  YG.

Programme de la FI :

Jean-Luc Mélenchon

Une SNCF insoumise

Jean-Luc Mélenchon promet une SNCF insoumise à l’application des successifs paquets ferroviaires européens ficelés par Bruxelles. Il entend « bloquer l’ouverture à la concurrence du trafic intérieur de voyageurs prévue en 2023 ». Au niveau national, « une nouvelle loi de réforme du système ferroviaire » s’impose « pour unifier le rail en un seul pôle public ». Et d’insister sur le fait que la fusion RFF-SNCF n’a notamment pas « apuré la dette de 44 milliards d’euros, résultat du financement du réseau des lignes à grande vitesse ». Or cette dette, développe Laurent Courtois, constitue aujourd’hui « un des moyens de pression de la direction de la SNCF pour faire fonctionner cet établissement public comme une entreprise commerciale privée, pour supprimer des lignes et pour diminuer les effectifs tout en payant des intérêts juteux aux banques privées ».

Source :http://www.lettreducheminot.fr/politique/presidentielles-2017-propositions-candidats-ferroviaire/

Programme du PCF:

Rien sur l'UE, tout comme dans l'article de l'Huma sur l'arrêt du trafic ferroviaire à Montparnasse ... L'Union Européenne avec "la concurrence libre et non faussée" appliquée au rail a favorisé le tout TGV et la recherche de profits, au détriment de l'entretien du réseau et des lignes plus modestes mais indispensables.  Rien sur l'ouverture à la concurrence des trains voyageurs pour 2023.  Pourquoi ne pas le dire ? C'est maintenant qu'il faut dénoncer cette infamie pour préparer les combats futurs.

"• Création d’un pôle national des transports publics favorisant le développement des transports collectifs et leur accès pour toutes et tous, du transport ferroviaire et fluvial et du transport maritime côtier.

Abrogation des lois de libéralisation du rail, de la loi Macron, lancement d’un processus de désendettement du système ferroviaire, fin des mesures de défiscalisation et exonération favorisant le transport aérien par les entreprises à bas coût.

Renforcement de la tarification sociale jusqu’à la gratuité en zone urbaine et création de parking relais pour les voitures.

Doublement, généralisation et modulation du « versement transport » payé par les entreprises."

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents