Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 14:38
L’assemblée générale de l’Organisation des États américains, OEA, s’est tenue cette année du 19 au 21 juin dernier à Cancun, au Mexique. Au cours de cette réunion, les États-Unis ainsi que d’autres pays aux gouvernements néolibéraux ont signé une résolution dont le point central exigeait que la République bolivarienne du Venezuela reconsidère sa décision de convoquer une Assemblée constituante. Cette proposition n’a pas reçu les 23 votes nécessaires à son adoption et a provoqué un sentiment de frustration parmi les chanceliers en faveur de l’ingérence, exprimée notamment par le nouveau ministre des Affaires étrangères argentin, Jorge Faurie, qui s’est dit déçu de ce résultat.

 

L’échec yankee à l’OEA

Cette réunion avait lieu à la suite d’une série de déclarations et de sanctions venant de fonctionnaires des USA à l’encontre du Venezuela. Luis Almagro, le secrétaire général de l’OEA, a été assez peu suivi dans sa volonté d’accélérer l’implantation de la Charte démocratique et d’autres mesures au Venezuela qui avaient pour objectif d’isoler la nation bolivarienne.

Le blocus financier et la guerre économique font partie de ce processus d’épuisement de la population native, et sont utilisés pour alimenter l’argument selon lequel le pays est en proie à une crise humanitaire. Les médias sont venus compléter le tableau grâce à un assaut sur l’information, en menant une campagne de propagande assez violente contre le Venezuela.

Mais malgré la fabrication de ce climat, malgré les intenses manœuvres du gouvernement de Donald Trump pour obtenir les soutiens nécessaires au sein de l’organisme coordonné par l’Uruguayen Luis Almagro ; malgré les menaces à peines voilées que constituaient les exercices militaires (Tradewinds) dirigés par le SOUTHCOM (commandement Sud des États-Unis) jusqu’au 17 juin au large des États insulaires des Caraïbes, ceux-ci se sont retournés contre eux et se sont avérés être le principal obstacle à l’intérieur de l’OEA pour que ces résolutions hostiles soient appliquées. Les velléités interventionnistes n’ont pas obtenu la vague de légitimité espérée au sein de l’organisme américain.[...]

Lire la suite en cliquant ci-dessous :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents