LE GEANT DE ROYAL DE LUXE AU HAVRE: QUAND LA POESIE REJOINT L’HISTOIRE SOCIALE.

A deux pas d’où le Géant, scaphandrier de Royal de luxe nous est arrivé le 6 juillet dernier au Havre, un autre scaphandrier, mais bien réel celui là à donner son nom à une rue: Pierre GUINARD, dans le quartier de l’ Eure, près des anciens établissements CAILLARD Levage.

Qui était Pierre GUINARD ? (1)

Né le 25 mai 1907 à Ploubalay (Côtes-du-Nord), mort au Havre le 27 juillet 1961 ; marin, scaphandrier ; syndicaliste CGT de Seine-Inférieure, Seine-Maritime ; Résistant membre du Front national et des Front Tireurs Partisans Français ; communiste ; membre du Comité de Libération de la ville du Havre ; conseiller général de Seine-inférieure (1945-1955).

C’est à l’école des apprentis mécaniciens de la Marine nationale à Lorient qu’il apprit son métier de marin, et, après sept années passées dans la marine nationale, il navigua au commerce comme ouvrier mécanicien sous les pavillons de la « Nochap », de « la Transat », puis de « Delmas ». C’est sur les navires de ces compagnies qu’il se syndiqua et commença son activité militante. Pierre Guinard fut élu secrétaire au Syndicat des Marins Cgt du Havre en1935, puis secrétaire général en 1938. En 1937 il fut élu secrétaire de la section communiste des marins du Havre.
Mobilisé à la déclaration de guerre, il fut fait prisonnier, puis libéré. Il entra alors dans la Résistance. Membre du Front national, il fut arrêté fin octobre 1941 comme 203 autres communistes de Seine-Inférieure. Il fut libéré, début novembre, avec 42 autres, après un interrogatoire.
A la Libération il devint scaphandrier jusqu’en 1950, et mena cette activité parallèlement à son engagement politique. Sa santé fut une première fois durement affectée. Il fut membre du 1er Comité local de libération de la ville du Havre , au titre de la section communiste locale dont il était le secrétaire. [...]

Lire la suite ci-dessous sur le site de l'IHS-CGT 76