Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 15:12

Les employeurs cherchent à diviser les salariés. La lutte des classes les unit,  pour leurs intérêts communs,  contre les patrons exploiteurs.

Une lutte gagnante pour le respect des droits

10 juillet 2017
Par | Photo(s) : Bernard Rondeau / Photo Sociale
 
Après un mois de grève, une vingtaine de travailleurs roumains, exploités par une entreprise de construction espagnole sur des chantiers publics français, ont obtenu le paiement de leurs arriérés et l'amélioration de leurs conditions de travail conformément au droit français. Une victoire dans laquelle l'intervention de la CGT a été déterminante. Reportage.

Ils détonnaient presque. Le 28 juin, sur l'esplanade des Invalides, en ce jour symbolique de rentrée parlementaire, la foule des militants CGT et FO acquiesce devant les prises de parole des leaders syndicaux et politiques venus dénoncer la destruction du code du travail programmée par le nouveau président de la République. Mais eux sont plantés là, vissés au gazon, à l'arrière de l'Assemblée. Ils sont une vingtaine de grands gaillards presque mutiques, à faire grappe malgré la pluie derrière leur banderole : « Salariés détachés roumains de Criptana Espagne, en grève avec la CGT » Devant eux, André Fadda, responsable du collectif des travailleurs migrants CGT explique, traduit leurs réponses à certains députés curieux, et à la presse intriguée. « Nous sommes devant un cas de travail illégal. La fédération de la construction et le collectif migrant CGT les organise depuis quatre mois pour réunir les preuves et les protéger d'éventuelles représailles. Ils étaient quatre grévistes au départ, ils sont désormais vingt. Et à peu près le même nombre ont été rapatriés en Espagne en catastrophe dans la nuit, il y a quatre jours, pour dégonfler leur mouvement ».[...]

La suite sur le site de NVO

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents