Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 09:40

Pour l’ouverture du débat stratégique

, par  Marie-Christine Burricand ,

Intervention de Marie-Christine Burricand au Conseil National des 23 et 24 juin

L’expérience de la 14éme circonscription du Rhône confirme que nous avons buté sur deux obstacles essentiels : la perte d’identification nationale du PCF, la concurrence sauvage et le passage en force de FI de Mélenchon.
Localement, nous avions un accord pour que tous se rassemblent sur notre candidate ; nationalement, un candidat de la FI a été imposé.
Cette situation a aussi été permise par la réussite de Macron avec En Marche. Une tentative aboutie pour renouveler le personnel politique du système et effacer l’affrontement politique. Ce sont les méthodes patronales modernes appliquées à l’état, conduite de projet plutôt que débat sur les choix stratégiques.
La fracture politique et sociale s’aggrave avec l’abstention et la progression du FN qui s’ancre dans les territoires les plus délaissés.
C’est notre plus mauvais résultat aux législatives depuis 1958. Le groupe sera un point d’appui mais il n’efface pas l’échec. Beaucoup de camarades souhaitent que le mot communiste apparaisse dans son intitulé, ce serait déjà un progrès pour notre identification.
L’exigence d’un droit d’inventaire est très grande dans le parti. Le choix de l’effacement en 2012 et 2017 se paie cher. Nous nous sommes placés sous la dépendance des évènements et des autres forces politiques. Ces choix viennent de loin, dans l’abandon de notre rôle historique et du communisme, la prévalence donnée à notre place dans les institutions, le fossé avec la classe ouvrière.
L’examen stratégique est indispensable pour donner une chance au PCF de se relever !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yvette Genestal 30/06/2017 23:49

Je suis d'accord avec toi. Pour l'essentiel. Je ne pense pas que 95% des militants portent la ligne ultra droitière du PCF. Il y a près de trente ans beaucoup ne voulaient pas voir ce qui se passait. Le légitimisme a beaucoup joué. Même parmi ceux qui se trouvaient d'accord avec les critiques portées sur la ligne droitière ou sur l'UE. Et la direction a joué sur les vieux réflexes de fidélité. Personne n'a dit mot sur l'abstention sur le quinquennat. Ni sur l'élargissement de l'UE. Aujourd'hui certains responsables ont même "oublié" les positions du PCF sur ces questions ... Cependant, en Seine-Maritime, un bon nombre de militants communistes sont encore sur le terrain. De façon inégale, certes. Par ailleurs je partage ton appréciation à propos de Mélenchon. Oui il a été plus à gauche que le PCF, sur l'UE, sur son attitude envers les socialistes. Evidemment il n'avait pas de mairies ou de postes d'élus à perdre ... Il faut maintenant que se rassemblent tous ceux qui se battent contre Macron et sa ligne européenne, sa ligne de collaboration de classe, appelée "dialogue social", sa ligne droitière social-libérale intégrant toutes les composantes des europhiles. Cela suppose de dire fort qu'on ne peut pas se battre en oubliant les responsabilités de l'UE et du PS. D'ailleurs je me demande quand le PS aura l'audace de revenir dans les manifs ... Cela ne saurait tarder ... J'espère qu'ils seront accueillis comme il se doit. Le désastreux quinquennat de Hollande peut y aider. Quoique les frondeurs soient là pour faire oublier les responsabilités du PS et redonner des couleurs à l'"union de la gauche" ... avec l'aide de Pierre Laurent et de la direction du PCF.

dariokhos 30/06/2017 22:55

Ce qui se paie, ce n'est pas le "choix de l'effacement", les gens s'en foutent ; c'est la ligne ultra droitière du P"C"F, portée par 95 % de ses militants, c'est coller au PS quand la classe ouvrière veut le détruire. C'est le mépris pour les ouvriers ou employés qui ont voté FN ou se sont abstenus. Voilà ce que Mélenchon a compris et utilisé. Son combat, même si c'est un politicien, était bien plus à gauche que celui du P"C"F.

Articles Récents