Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 15:34

C'est sous la rubrique "Changer l'Europe" et dans le blog des économistes atterrés ( Libération ).

"Changer l'Europe " ?  Avec qui en Europe ? Les Anglais sont partis.  Les pays de l'Est sont férocement pour.  Et les Allemands aussi.  Tsipras a fait mine d'essayer et a renoncé lamentablement.   Qui d'autre ?  Les Portugais peut-être.  Mais ça ne fait pas la majorité.

Peut-être faudrait-il tout simplement changer les politiques en France sans se préoccuper de l'UE et de la commission.  Quitte à se faire sortir.  Et à s'y être préparé.

Ou prendre les devants et en sortir de nous-mêmes.  En peuple souverain.  Tout simplement. YG.

Chômage, sous-emploi et précarité en Italie

 

Les effets pervers du (Bad) Jobs Act de Matteo Renzi

Par Federico Bassi* et Marta Fana**

Comme on pouvait s’y attendre, le Jobs Act de Matteo Renzi [1], l’équivalent italien de la Loi Travail est un échec. Les données statistiques sur le chômage, publiées récemment par l’Institut national italien de statistique (Istat), le confirment. L’histoire des réformes libérales du marché du travail italien se présente comme une succession de promesses non tenues, les résultats étant systématiquement en deçà des attentes… sans compter les effets pervers.

Les promesses non tenues de 20 ans de réformes du marché du travail

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents