Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 15:21

Et aussi

Cléon, Harfleur, Montivilliers, Val de Reuil, Saint-Léger-du-Bourg-Denis, Alizay, Tourville la Rivière, ...

Dans la plupart de ces communes il existe un électorat ouvrier et populaire, un électorat qui a choisi, encore aujourd'hui parfois, ou dans le passé récent (dans les années 70-80) un maire communiste.  Les populations de ces communes se sont aussi dressées contre la loi Travail. Parfois très fortement comme au Havre.  Mélenchon semble avoir su mobiliser cet électorat.  Et une partie importante de celui-ci n'est pas prête du tout à aller voter Macron ...

YG

Le vote Mélenchon: ça monte en ville

 

Salle comble pour Jean-Luc Mélenchon au Havre le mercredi 29 mars 2017 / © France 3 Le Havre-Baie de Seine Salle comble pour Jean-Luc Mélenchon au Havre le mercredi 29 mars 2017 / © France 3 Le Havre-Baie de Seine

La France insoumise  termine 4 eme de l'élection présidentielle. Dans quasiment toutes les grandes villes de Normandie, Jean-Luc Mélenchon arrive en deuxième position. Dans le même temps, les campagnes ont d'avantage fait le choix du vote extrême-droite. 

Par Stéphanie Potay

La Normandie des champs et la Normandie des villes. Rien de nouveau ...  Comme ailleurs en France, ces deux réalités sociales, sociétales, politiques s'affirment d'avantage encore lors de cette élection présidentielle. Si les villes votent moins FN que les campagnes, elles ont aussi voté d'avantage pour le candidat Jean-Luc Mélenchon et sa France insoumise.  Ainsi, alors qu'il termine 4 e ( à 114 776 voix) derrière le candidat de la droite François Fillon, Jean-Luc Mélenchon candidat autoproclamé hors système emporte la deuxième place dans de nombreuse grandes villes normandes. Comme dans de nombreuses agglomérations de l'Hexagone. 
 

Le Poulidor des villes avec le Havre et Dieppe comme trophées


23,13 % à Cherbourg-en-Cotentin, 23,11 % à Caen, 25, 92 % à Rouen, 23,40 %, 23, 40  à Evreux ...Jean-Luc Mélenchon joue les Polidors dans de nombreuses grandes villes normandes derrière un Macron en tête à la façon d'un Anquetil tranquille, même pas en danseuse. 

En revanche, Mélenchon le décroche  au Havre avec 29,81 ( Macron 21,42 %).  A Dieppe,  la lutte avec la grimpeuse Marine Le Pen a été âpre à 26,75 % , le FN: 24,46 %. Mais à Grand-Quevilly, elle le cloue avec 26, 50 % contre 24,59 %. Soit plus de 50 %  pour les deux candidats estampillés hors système. 

A Alençon, JLM est sur la troisième place du podium, derrière Macron et Fillon. 

Ouvriers et bobos, même combat? 

Peut-on décemment émettre une seule hypothèse d'analyse sur le vote Mélenchon dans les grandes agglomérations? " On ne peut pas comparer Cherbourg, le Havre et Caen par exemple. Cherbourg et le Havre sont des villes de traditions ouvrières, militantes, viscéralement ancrées à gauche. Ce qui se passe à Caen, c'est une autre sociologie qui s'exprime, d'avantage bobo" explique Christophe Boutin, politologue.[...]

La suite ci-dessous :

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents