Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 16:10
François Hollande entend «démasquer les opérations idéologiques» de la Russie Source: Reuters
Francois Hollande, Angela Merkel, Mariano Rajoy et Paolo Gentiloni

Spécialiste des questions européennes, Pierre Lévy réagit aux déclarations du président français accusant la Russie de «s’affirmer en tant que puissance»… ce qui est précisément l’ambition affichée de l’UE.

On l’avait presque oublié, en ces temps d’étrange campagne électorale : François Hollande règne toujours sur l’Elysée.

Le 6 mars, il recevait les chefs des gouvernements allemand, italien et espagnol. Ce mini-directoire qui ne dit pas son nom s’est retrouvé à Versailles, dans le château du Roi-Soleil ; il visait à préparer le sommet européen prévu les 9 et 10 mars, et surtout celui du 25 mars. Avec cette question lancinante qui torture les dirigeants des Vingt-sept : quel avenir pour l’UE ? Alors que cette dernière s’avère de plus en plus impopulaire. 

C’est sur ce thème que le président de la République française avait choisi de s’exprimer le jour même dans les colonnes de six grands quotidiens européens, dont Le Monde daté du 7 mars. Il n’a cependant pas manqué de répondre aussi à des questions sur les rapports avec Moscou. Des questions totalement neutres et même bienveillantes, puisque la première fut ainsi formulée : «Quel niveau de menace représente la Russie actuellement ?»

Cette évocation de la «menace» russe a été accueillie tout naturellement par le chef de l’Etat, qui a pointé la volonté du Kremlin de «peser sur les espaces qui étaient autrefois les siens dans l'ex-Union soviétique». Et de citer évidemment l’Ukraine.

Peut-être la mémoire de François Hollande se brouille-t-elle ? Il faudrait alors lui rappeler que les événements de Maïdan, avec les suites qu’on leur connaît, sont la conséquence directe des années de pression intense exercée sur Kiev par l’Union européenne.

[...]

Lire la suite sur le site de RT en cliquant ci-dessous :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents