Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 09:28
En Ukraine, des violences sur lesquelles l’UE ferme les yeux [ sur le site de Ruptures ]

Une conférence était organisée le 28 février, dans l’enceinte du Parlement européen à Bruxelles, par Tatiana Zdanoka, eurodéputée lettonne russophone, membre du groupe Verts/Alliance libre européenne. La conférence avait pour titre « Trois ans après les tragédies de Kiev et d’Odessa, où en sont les résultats des enquêtes ? ». Bruno Drweski, de l’équipe de Ruptures, y a participé.

En février 2014, sur la place Maïdan de Kiev, de nombreux manifestants et des policiers avaient été tués par des tireurs toujours non identifiés et qui, au regard des témoignages, semblent avoir été des agents provocateurs : issus de l’extrême droite nationaliste selon l’opinion la plus élaborée, du gouvernement Ianoukovitch selon les partisans de l’« euromaïdan ».

A Odessa, le 2 mai 2014, les militants des stands anti-Maïdan installés devant la maison des syndicats furent refoulés par des militants nationalistes dans le bâtiment qui fut ensuite incendié. Les victimes qui ont réussi à s’échapper furent souvent attaquées, blessées et tuées par des groupes armés.

La conférence a commencé par la projection de séquences du film Trois ans après le Maïdan : pourquoi l’enquête s’est enlisée ?, produit par des journalistes et metteurs en scène ukrainiens. Un documentaire, Les cœurs brûlés, fut également projeté en milieu de séance, consacré à l’une des jeunes victimes des violences d’Odessa.

[...] Lire la suite sur le site de Ruptures ci-dessous:

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents