Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 14:00

Ces institutions ont permis de marginaliser les forces communistes et de promouvoir les partis politiques de droite ou de "gauche" qui soutiennent les forces du Capital tant dans l'Union européenne qu'en France.  Elles confient l'arme nucléaire à un seul ( ou une seule) : le ou la présidente de la République qui est également "chef des armées".  François Mitterrand avait combattu ces institutions avant d'en revêtir l'habit.  Les socialistes au pouvoir ne les ont jamais remis en question.  Pis, ils les ont renforcées en alignant les élections législatives sur les élections présidentielles et en renforçant ainsi davantage le pouvoir présidentiel.  Avec la complicité du PCF, dirigé par Robert Hue, qui appela à l'abstention ( active ...) lors du référendum sur le quinquennat en 2000 ( voir ici : http://www.humanite.fr/node/229426 ).

La Vème République est ainsi faite pour Marine Le Pen et pour son parti qui préconisent un pouvoir présidentiel fort.  Et ceux qui ont voté la Vème constitution, ou qui l'ont utilisée (49-3), prolongée et renforcée, crient maintenant "au loup", "à l'unité", pour "faire barrage à l'extrême-droite". Y.G.

Le marronnier de Marine Le Pen

, par  André Bellon

sur Le canard républicain

« Les institutions de la Ve République sont tout à fait aptes à exprimer la démocratie pour le peuple français » estime Marine Le Pen, interrogée à l’Assemblée nationale par la presse parlementaire ce mercredi 18 février 2015. Pour elle, l’idée de VIe République est un « marronnier », c’est-à-dire un de ces sujets sans importance qui reviennent périodiquement dans le débat public pour distraire l’attention des électeurs. La présidente du Front national n’y voit rien à critiquer, tout au plus trouve-t-elle que l’Assemblée nationale représente mal son parti qui mériterait, selon elle, d’y disposer de « 150 députés »1. Elle ne se montre pas non plus choquée « en soi » par l’usage de l’article 49-3 de la Constitution auquel elle n’exclue pas d’avoir elle-même recours si elle accède au pouvoir. Avec des positions telles que celles-ci, le Front national révèle sa nature autoritaire ; il confirme que ses discours sur la souveraineté du peuple ne sont que des outils tactiques, des arguments de tribune sans conséquence.

En considérant que nos institutions ne posent aucun problème politique, Mme Le Pen confond la République avec le bonapartisme. Elle nie surtout la nécessité de refonder notre démocratie et l’impératif de reconstituer le peuple en tant que corps souverain. Son attitude est cohérente avec la défense des intérêts du Front national qui, comme tous les partis actuels, défend son existence et son positionnement dans le jeu politique.

L’élection d’une Constituante au suffrage universel en France est devenue un enjeu central pour l’avenir de notre nation. Elle seule permet de sortir du jeu délétère des partis et des manœuvres électorales. Elle seule permet de dépasser l’alternative mortifère entre les partis conformes et traditionnels et un Front national qui se prétend différent tout en acceptant le cadre qui étouffe la démocratie. Elle seule permet de redonner au peuple son rôle souverain.

Article également publié par l’Association pour une Constituante :
http://www.pouruneconstituante.fr/
et par Agoravox.

1 - Marine Le Pen a une conception très majoritaire du scrutin à la proportionnelle.  Elle propose l'élection des députés à la proportionnelle, certes, mais avec une majoration de 30% pour le parti arrivé en tête.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents