Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 09:44

Le Havre : surchauffe à l'hôpital Monod

 

© France 3 Normandie © France 3 Normandie

Les syndicats de l'hôpital Monod du Havre veulent alerter sur l'état des services d'urgences. Le personnel fait face à une surfréquentation depuis fin décembre. 

Par Ludivine Aurelle

L'hôpital du Havre en surchauffe ? Depuis plusieurs semaines, les urgences adultes de Jacques Monod font face à une surfréquentation. Habituellement, le service accueillait jusqu'à 135 patients par jour. Ces derniers temps, ce sont environ 175 personnes qui viennent consulter.

Cellule de crise déclenchée

La direction de l'hôpital a mis en place une cellule de crise, c'est-à-dire un dispositif pour pallier à la saturation des urgences adultes. Une unité supplémentaire et temporaire, l'unité 24, a été créée en janvier. Vingt-quatre infirmières, aide-soignants et un nouveau médecin ont été embauchés dans cette unité qui devrait fermer fin avril s'il n'y a plus de besoin. 

Du côté des urgences pédiatriques, 12 lits supplémentaires ont été installés l'année dernière. Les horaires des médecins ont alors été aménagés de sorte à ce qu'ils travaillent surtout après 18h. 

Les syndicats alertent

La direction de l'hôpital explique que les moyens déployés correspondent aux besoins sans pour autant évoquer de crise en tant que telle. Les syndicats, eux, tirent la sonnette d'alarme. Ils dénoncent les longues files d'attente des patients aux urgences mais aussi l'intensification du travail du personnel. Une intensification qui pourrait aller jusqu'au "burn-out" selon eux.

[...]

Video sur le site de FR3 Normandie ci-dessous

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents