Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 22:37

Outrage au patron de la police : le leader de la CGT relaxé par le tribunal de Caen

Le délibéré est tombé mardi 28 février 2017. Franck Mérouze, le leader CGT, a été relaxé par le tribunal de Caen des faits d'outrage au patron de la police.

Mise à jour : 28/02/2017 à 09:52 par La Rédaction

Franck Merouze (à droite) était soutenu par environ 200 militants de la CGT, rassemblés devant les grilles du Palais de justice de Caen, mardi 17 janvier 2017. (©Photo Liberté/le Bonhomme libre)
Franck Mérouze (à droite) était soutenu par quelque 200 militants de la CGT, rassemblés devant les grilles du Palais de justice de Caen, mardi 17 janvier 2017. (©Photo Liberté/le Bonhomme libre)

Le tribunal de Caen (Calvados) a rendu son délibéré mardi 28 février 2017. Franck Mérouze, le responsable de l’antenne locale de la CGT avait été jugé mardi 17 janvier 2017, pour outrage et/ou diffamation à l’encontre de Jean-François Papineau, le patron de la police à Caen. Il a finalement été relaxé.

> LIRE AUSSI : Un leader de la CGT de Caen au tribunal pour outrage au patron de la police

Un tract en cause

Lors du mouvement social contre la loi Travail, le 12 mai 2016, un tract de la CGT de Caen (Calvados) accusait Jean-François Papineau, le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), patron de la police, d’avoir « provoqué un incident grave ». Dans ce tract, on pouvait notamment lire : « Le responsable de la DDSP a délibérément provoqué un incident grave en ordonnant à un officier de jeter un pétard sur le cordon de CRS afin de justifier de la charge contre les étudiants. »

Lu sur le site de l'UD-CGT 76

Lu sur le site de l'UD-CGT 76

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents