Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 10:05
Christophe FREBOU sur Paris-Normandie

Publié 17/02/2017

    Social. La CGT a progressé ou renforcé sa position dans les entreprises havraises SPB et Ceacom considérées comme stratégiques.

    «Oui c’était clairement un objectif de notre mandat d’implanter ou d’organiser une représentation au sein de ces entreprises où l’emploi féminin et précaire est majoritaire. On voit bien que lorsqu’on est organisé syndicalement, même si on est parfois en opposition avec la direction, le dialogue s’instaure ». Reynald Kubecki, co secrétaire de l’union locale CGT du Havre, ne cache pas sa satisfaction à la lecture des résultats des élections professionnelles venant de se dérouler chez SPB, le courtier en assurances du quai Colbert.

    À peine représentée il y a trois ans (10 % des suffrages, aucun siège au sein du comité d’entreprise), la CGT devient majoritaire au sein de l’UES (unité économique et sociale) regroupant notamment les sites du Havre et d’Amiens avec pile 50 % des bulletins en sa faveur. La CGC remporte trois sièges (31 % des suffrages). Avec 17,5 % la CFDT perd son pouvoir au sein du comité d’entreprise. La CGT rafle également 5 des 9 mandats des délégués du personnel (55,15 % des voix). La CGC, deux (25,5 %), ainsi que la CFDT (18 %).

    Conflits internes

    Déjà en décembre, la section syndicale CGT de Ceacom avait conservé sa place de leader malgré l’arrivée dans la course aux sièges de la CFTC quelques semaines avant l’élection. Elle perdait néanmoins du terrain en glissant de 66 à 61 %. La CGT obtient ainsi sept sièges, la CFTC (20,8 %) trois et la CFDT (17,2 %) deux. « Les deux autres organisations devront s’entendre si elles veulent signer des accords (ndlr : la loi du 20 août 2008 impose que 30 % est le seuil minimum de représentativité pour qu’un accord soit valablement signé) », poursuit Reynald Kubecki qui voit dans ces résultats un des effets de la mobilisation dans ces deux entreprises contre la loi Travail courant 2016.

    [...]

    Lire la suite sur le site de Paris-Normandie

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by Action communiste - dans Luttes de classe Normandie La CGT
    commenter cet article

    commentaires

    Articles Récents