Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 21:34

Social. Le conseil syndical de Chapelle Darblay réaffirme en 2017 sa détermination

à se battre pour sa papeterie.

Les membres du conseil syndical de la Chapelle Darblay
Les membres du conseil syndical
de la Chapelle Darblay
 
 
Novembre 2014, tremblement de terre aux portes de Grand-Couronne déjà touché par le séisme Pétroplus et son épicentre voisin, la direction finlandaise UPM propriétaire de la papeterie Chapelle Darblay annonce l’arrêt de la machine 3 et la suppression de 196 emplois sur le site. Après moult luttes et combats, grèves et manifestations, le syndicat sauve quarante emplois, obtient la création d’une commission industrielle, mais perd sa machine 3 le 19 juin 2015 à 15 h….

En ce début d’année 2017, avec 207 salariés rescapés, seule la machine 6 assure le service, fabriquant 80 % de papier journal standard, et 20 % de papier journal blanc, l’ancienne mission de sa sœur mécanique aujourd’hui en coma provoqué.

Un centre de tri à l’étude

Jean-François Gabala, porte-parole CGT, âme du combat, regrette amèrement l’absence des investissements promis par le groupe UPM : « La machine 6 n’étant pas prévue pour traiter le papier blanc occasionne des surcoûts de production » avec la désagréable impression d’être attendu au virage, car c’est le savoir-faire des salariés qui compense : « UPM a dû sortir 30 M€ pour le PSE, ils se remboursent aujourd’hui ! ».

Car les résultats officiels affichent un bénéfice de 5 M€ : « Sans compter les 500 000 € ponctionnés pour l’entretien du siège d’Helsinki, bref ! Tant qu’il y a de l’argent à gagner, UPM reste engagé ici. »

Composée d’élus politiques, de la direction de la papeterie, de ses représentants syndicaux, de la DIRRECTE et du préfet, la commission industrielle devait préparer l’avenir du site : « Des dix projets initiaux validés l’an passé, il n’en reste qu’un : l’ajout d’un centre de tri… Son étude commence en février ! Ne soyons pas pressés ! ». Et puis le moral est fragilisé chez les « survivants » après l’annonce de deux nouvelles fermetures de papeteries du groupe à l’étranger, s’ajoutant ici à un arrêt technique pour maintenance dans des conditions de travail dégradées. Mais le syndicat maintient le cap : « l’outil de travail appartient à ceux qui le font vivre, il faut positiver pour ne pas donner raison à ceux qui cherchent à nous enterrer ! ».

Pour ce faire, rien de mieux que des projets, au nombre de trois :

l’organisation des assises du papier avec les autres filiales régionales afin d’ancrer la filière durablement sur le territoire, échanger avec les établissements scolaires afin de valoriser le savoir-faire des « Pap Chap » et enfin faire une grande fête du papier le 1er mai. Le tout avec ce mot d’ordre : « Arrêtons de nous plaindre et soyons ambitieux ! ».

En 2017, les paps chaps serrent les dents, mais continuent de sourire à l’avenir

Source :http://cgtchapelledarblayupm.unblog.fr/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents