Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 17:25

Crise au Yémen - Oxfam appelle à la solidarité avec le peuple yéménite -

Après vingt mois d’un conflit dévastateur, le Yémen est au bord de la famine. Des milliers de personnes ont été tuées et plus de 3 millions ont dû fuir les violences. Plus de la moitié du pays n’a pas de quoi manger à sa faim. Nous apportons une aide d’urgence à la population, mais avons besoin de vous pour renforcer notre intervention humanitaire.

Lire la suite ci-dessous.

Infos : Le conflit au Yémen a fait plus de 7.000 morts et près de 37.000 blessés depuis près de 21 mois, selon l'ONU.

Une coalition dirigée par l'Arabie Saoudite, grande démocratie et pays des droits de l'Homme selon les puissances occidentales, qui détruit le peuple yéménite.

Des avions bombardiers.  Ainsi on apprend qu'un bombardier marocain (F16) a disparu :"  L’armée marocaine a annoncé hier via un communiqué relayé par l’agence MAP qu’un "avion F16 faisant partie de l’escadrille des Forces Armées Royales (FAR) mise à la disposition de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite pour la restauration de la légitimité au Yémen est porté disparu depuis ce dimanche à 18h00 locales". L’identité et le sort du pilote marocain n’ont pas été communiqués par voie officielle." ( Huffington Post)

Sur RFi Afrique on apprend :

Sur leur engagement dans la guerre au Yémen, les armées africaines méritent bien le surnom de « grandes muettes », car à ce jour, seuls le Soudan et le Maroc reconnaissent avoir engagé des hommes sur le terrain. 850 soldats soudanais font du maintien de l'ordre dans les territoires contrôlés par le gouvernement yéménite. Le Maroc, de son côté, a engagé 6 chasseurs bombardiers F-16 dans les combats, et en a déjà perdu un, avec son pilote, l'année dernière, abattu par les rebelles.

Du côté du Sénégal, on reconnaît avoir promis 2 100 soldats, mais une source gouvernementale insiste pour dire qu'ils ne sont pas encore déployés. De même pour la Mauritanie, qui a mis 600 hommes à la disposition de la coalition. Au Tchad, les rumeurs vont bon train sur la taille d'une possible force militaire, mais le gouvernement, interrogé par RFI, répond qu'il n'a aucun commentaire à faire.

Neuf autres pays africains font partie de la coalition. Des soldats africains sont d'ores et déjà présents dans la région dans le cadre des manoeuvres « Tonnerre du Nord » lancées en février par l'Arabie saoudite et qui se sont achevées ce jeudi en présence d'Idriss Déby, de Macky Sall, d'Omar El-Béchir et de Mohamed Ould Abdel Aziz. Mais pour l'instant, on ignore le détail des promesses faites aux Saoudiens, ainsi que les contreparties, sans doute financières selon un analyste, convenues avec Riyad.

Un habitant de la ville de Taez au Yémen passe devant un bâtiment détruit.@ AHMAD AL-BASHA / AFP

Un habitant de la ville de Taez au Yémen passe devant un bâtiment détruit.@ AHMAD AL-BASHA / AFP

Le conflit du Yemen vu d'Algérie (Le Temps d'Algérie)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents