Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 11:46

Après les attentats revendiqués par les "Faucons de la liberté" (TAK) en Turquie, le dictateur Erdogan a attribué la responsabilité de ces attentats à toutes les forces politiques kurdes, les accusant d'être liés au TAK.

Il en a d'ailleurs profité pour arrêter, outre les militants du PKK, des centaines de membres du parti kurde HPD.

Les journalistes sont nombreux à présenter le TAK comme "lié" au PKK.  En reprenant les accusations d'Erdogan, ils justifient ainsi les représailles et les arrestations des militants communistes kurdes.  Certains, plus soucieux de leurs sources disent "dissident" du PKK.    Leurs précautions de langage sont telles qu'ils ne remettent même pas en cause les accusations d'Erdogan contre le HDP prétendument également  lié aux "Faucons de la liberté du Kurdistan".

Pourtant, sur Wikipédia ils sont bien ainsi définis: "Dissidents du PKK, qu'ils jugent « trop humaniste ». L'Huma  explique que "selon de nombreux observateurs", le TAK est "manipulé par les redoutables services de renseignements turcs, le MIT".  Est-il donc impossible aux médias de donner autre chose que les versions officielles, en toutes circonstances ?

Nos journalistes si soucieux des droits de l'homme ont déjà oublié les trois militantes kurdes assassinées à Paris en 2013.  De nombreux éléments de l'enquête montre que les services secrets turcs étaient impliqués.  Le gouvernement français, comme le gouvernement turc, ont tout fait pour que la lumière sur ce triple assassinat ne puisse être fait.  

Dans le même temps, les mêmes journalistes présentent Al Nosra (Al Qaïda) en Syrie comme des "rebelles" et des "opposants" politiques.  Ils ont "oublié" que le 11 septembre,  c'est Al Qaïda...  Et n'évoquent quasiment plus le combat des Kurdes contre Daesh.

Nos journalistes ont un problème de mémoire et de méthodes.  Ils semblent incapables de faire la synthèse entre plusieurs événements.  Ils nous livrent des informations isolées les unes des autres, sans profondeur historique, sans analyse.  Nous sommes sommés de réagir aux images qui défilent, le plus souvent sans indications de lieux ni de source et surtout de ne pas réfléchir.  Une belle entreprise de décervèlement de masse. 

A la question de Bourdin demandant aux auditeurs s'ils pensaient que les médias mentaient : 91% ont répondu "oui" ... avec les limites de ce genre d'enquête, mais tout de même.

En complément un article de l'Humanité.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents