Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 17:34

En Autriche, les inquiétudes économiques pèsent aussi sur l'élection présidentielle

 | 

Les Autrichiens votent à nouveau pour élire leur président fédéral dimanche. L'ancien Vert Alexander van der Bellen et le candidat de l'extrême-droite Norbert Hofer sont toujours au coude-à-coude dans un duel où l'économie ne sera pas absente.

Ce dimanche 4 décembre sera un jour décisif pour l'Union européenne. Outre le référendum constitutionnel italien, l'Autriche vote à nouveau pour élire son président fédéral. La Cour constitutionnelle autrichienne a en effet annulé le 1er juin dernier le deuxième tour de l'élection du 22 mai où l'Indépendant et ancien président des Verts Alexander van der Bellen l'avait emporté contre le candidat du parti d'extrême-droite FPÖ Nobert Hofer avec 50,35% des suffrages. Cet écart de 30.863 voix sur 4.637.046 suffrages exprimés n'avait été obtenu qu'à l'issu du décompte des votes par correspondance, ce qui a donné lieu à une contestation de la FPÖ finalement acceptée par la justice constitutionnelle. Le deuxième tour devait initialement se tenir le 2 octobre, mais en septembre, il a été remarqué que certaines enveloppes de vote ne se fermaient pas. Suite à ce « Uhu-gate » comme l'a appelé le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung en référence à la marque de colle, le gouvernement a alors demandé une vérification et a repoussé le scrutin au 4 décembre.[...]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents