Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 10:44

Il fallait s’y attendre, et cela arrive à un âge inespéré pour quelqu’un que les USA ont tenté d’assassiner ….638 fois ! .
Il aura eu la joie de voir son peuple avancer et gagner un vote historique à l’ONU où plus aucun pays n’ose voter contre la résolution cubaine condamnant l’embargo dont son peuple est victime.

Il fallait s’y attendre, ses adversaires de toujours, n’en démordent pas et même devant la mort d’un homme qui est objectivement, tant par la durée de son mandat que par la force de son action, l’un des plus grands hommes politiques du 20e siècle, continuent à porter leurs coups tel le journal Le Monde, le « quotidien de référence »… de la bourgeoisie, qui a toujours été un adversaire résolu de la révolution cubaine, qui s’en donne à cœur joie ce matin en ressortant un article de 2001 ( !). Ils me font penser aux fascistes de Pinochet qui tirèrent sur le cercueil de Pablo Neruda : même mort, Fidel leur fait peur.

Il faut s’y attendre il va y en avoir des titres sur le thème, « une page se tourne », « Cuba doit (ou va c’est selon !) devenir raisonnable et rentrer dans le rang », dans le rang des pays capitalistes bien sûr.

Il faut s’y attendre on va en entendre des « opposants » et des « démocrates », les mêmes qui soutiennent toutes les guerres qui ont eu pour résultat de faire basculer le Moyen Orient dans le chaos, lancer leur appel à en finir avec la « dictature » cubaine sur le thème des droits de l’homme.

Il faut s’y attendre, la mort de Fidel et tout ce qu’elle évoque, va voir s’ériger deux camps de part et d’autres de la barrière et c’est tant mieux. A celles et ceux d’en face nous le disons tranquillement.

Oui nous ne sommes pas dans le même camp que vous.

Nous ne sommes pas dans le camp de celles et ceux qui tirent sur les peuples qui essaient de trouver des voies alternatives au capitalisme et tentent d’inventer en permanence le socialisme de leur temps. Pour eux, Cuba n’a que des défauts et l’un des pires est d’avoir eu Fidel à sa tête si longtemps. Les avez-vous entendu dénoncer une seule fois l’embargo contre Cuba y compris quand les votes à l’ONU réclamant la fin de cet acte de guerre économique et sociale contre tout un peuple sont devenus ultra majoritaires ? Les avez-vous entendus saluer le travail extraordinaire en matière de santé ou d’éducation ? Saluer la solidarité de Cuba envers les autres peuples y compris récemment envers Haïti touché par les cyclones ? Saluer la conversion de l’île à l’agriculture bio il y a plus de 20 ans maintenant…y compris par les plus farouches partisans déclarés de l’écologie politique chez nous ?

Il faut vous y attendre nous sommes dans le camp des peuples, de Cuba à l’Afrique du sud, en passant par le Venezuela ou la Bolivie. Dans le camp de celles et ceux qui se réjouissent à chaque avancée palpable pour les plus démunis, à chaque point marqué contre l’impérialisme, à chaque avancée pour la paix, à chaque recul auquel le capitalisme est contraint. Nous n’avons pas de modèle mais nous avons des repères et Cuba est un repère fort.

Le Cuba de Castro avec sa formidable résistance de petit David face au Goliath américain est un encouragement pour le monde entier. Certains, voulant croire à « la fin de l’histoire » ne donnaient pas cher de la peau de Cuba suite à la chute du mur de Berlin : ils ont dû déchanter grâce au Cuba de Fidel.

Il faut vous y attendre, nous sommes et serons toujours dans le camp de celles et ceux qui cherchent à inventer le socialisme du XXIe et ont droit aux erreurs, aux tâtonnements dans leur volonté de conquête de l’émancipation humaine.

Nous n’avons ni modèle, ni mythe du sauveur suprême, ni culte de la personnalité.

Simplement, il faut vous y attendre, nous sommes et resterons dans le camp de Fidel

Hasta la victoria siempre !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents