Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 14:11

La filière nucléaire ne peut pas être sacrifiée sur l’autel des décisions politiciennes

Ce jour, 14 septembre 2016, près de 300 agents EDF SA, venus des 4 coins de France, se sont rassemblés à Levallois-Perret, pour protester contre l’inscription de la fermeture de Fessenheim à l’ordre du jour du CCE.

Dès le soir du mardi 13 septembre, une baisse de production de plus de 200 MW a été effectuée. De nombreux salariés ont cessé le travail ce jour avec notamment 82 % du personnel de Fessenheim en grève.

La FNME-CGT avec les salariés refuse l’aberration de cette fermeture anticipée.

 

En effet :

  • L’impact environnemental serait en opposition avec les objectifs de diminution des émissions de CO2, la perte des 12 TWh annuels de Fessenheim nécessiterait à court terme la mise en œuvre de moyens de production au bilan carbone plus important,
  • La ridicule indemnisation ne compenserait que le bénéfice d’exploitation d’une seule année et fragiliserait un peu plus la situation économique d’EDF,
  • La suppression de milliers d’emplois, directs et indirects, facilitée par le licenciement pour raisons économiques instauré par la loi travail, serait une catastrophe sociale,
  • Le réseau d’électricité serait fragilisé par le déséquilibre production/consommation inhérent au retrait des 1800 MW d’électricité produits par Fessenheim.

 

Au vu de ces incohérences, les membres du CCE ont voté unanimement une résolution et mandaté des expertises aux fins d’analyser et de permettre au CCE d’appréhender pleinement l’information transmise.

La FNME-CGT rappelle son opposition totale à une fermeture anticipée et non motivée techniquement de la centrale de Fessenheim, outil du Service Public de l’Électricité.

La FNME-CGT combattra de toutes ses forces cette aberration environnementale, économique et sociale.

Stoppons les fermetures d’usines organisées par le MEDEF et le gouvernement !

Demain, jeudi 15 septembre 2016, tous les salariés de l’énergie sont appelés à l’arrêt de travail contre la loi travail et la déstructuration des entreprises de l’énergie.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents