Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 09:44

Grâce à elles, les hommes ne sont plus surpris de voir des femmes au café à Aubervilliers

LeHuffPost  |  Par
Publication:
 

ÉGALITÉ - L'ambiance est joyeuse au Roi du café à Aubervilliers ce mardi 19 juillet en début de soirée. Une vingtaine de femmes s'y sont donné rendez-vous. Le patron est à leurs petits soins, il court à droite et à gauche pour apporter de nouvelles tables et prendre les commandes.

L'une d'elles lui demande: "Vous avez des glaçons?". "Non, ici, il n'y a que des garçons", répond-il. La blague fait rire la grande tablée. Et pour cause, autour d'elle, les clients ne sont que des hommes, visiblement alanguis par la chaleur.

Elles rient aussi parce que, l'air de rien, ce jeu de mots en dit long sur leur combat. Voilà cinq ans, un petit nombre d'entre elles a réalisé qu'elles n'osaient plus rentrer dans les bistros d'Aubervilliers en Seinte-Saint-Denis, parce qu'ils n'étaient occupés que par les hommes. Elles ont créé le collectif Place aux femmes pour réinvestir ces endroits. A plusieurs, elles se sentaient la force d'aller braver les regards obliques. Depuis, elles se réunissent tous les quinze jours dans un café différent et "occupent l'espace public", comme elles disent.

femmes aubervilliers"Tout le monde nous connaît à Aubervilliers, s'amuse Monique, professeure d'allemand à la retraite et fondatrice du collectif (au premier plan à droite), quand les cafetiers nous voient arriver, ils savent ce qu'on veut."

Lire la totalité en cliquant ci-dessous

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents