Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 22:23
15 septembre - Manifestations contre la loi Travail en Seine-Maritime - 3000 à Rouen - 500 à Dieppe - 12 000 au Havre - Oui, c'est un succès !

3000 à Rouen, combatifs, venus de tous les secteurs d'activité.

 

Ils étaient venus d' entreprises très diverses, mais ils représentaient beaucoup plus qu'eux-mêmes. Ils et elles étaient venus au nom des plus 70% qui refusent la loi Travail. Les Renault, les papetiers, EDF, les dockers et les salariés du port, les grands magasins, le secteur de la santé, public comme privé, les étudiants qui avaient un meeting la veille, les cheminots, les territoriaux … Ils ont réclamé l'abrogation de la loi travail et dit bien fort qu'ils ne la laisseraient pas s'appliquer dans leurs entreprises et leurs bureaux. Nombreux : les salariés de l'hôpital psychiatrique de Saint-Etienne du Rouvray en lutte contre un réaménagement du travail qui aggrave leurs conditions d'intervention auprès des malades.

 

Malgré trois 49-3, la loi promulguée en Août, les premiers décrets, les militantes et militants sont toujours là. Ils n'ont rien oublié. Ils n'oublieront pas de si tôt. Les primaires, les discours pompeux sur la sécurité, le burkini, aucune ruse médiatique et politicienne ne pourront gommer des mois de lutte et de résistance. Maintenant les salariés, fort de l'expérience accumulée comptent bien organiser la résistance contre la loi Travail dans les entreprises. Et il y avait une grande diversité des entreprises représentées à la manifestation du 15 septembre.

 

Les salariés sont de plus en plus nombreux à avoir conscience que la politique menée se fait contre eux pour les profits des entreprises et du capital. Beaucoup appellent ça la lutte de classes. C'est ce que les médias et les politiques ne veulent pas voir.

 

Mais en fin de manifestation un groupe de casseurs s'en est pris aux militants de la CGT et l'un d'entre eux a agressé à coups de casque le secrétaire de l'UD-CGT 76, Pascal Morel. A qui cela profite  ? Qui sont ces jeunes nervis qui veulent imposer leurs modes d'action dans les défilés syndicaux, qui - de fait - cherchent à freiner le développement des luttes, à empêcher les salariés de manifester,  et qui s'attaquent, comme le ministère de l'intérieur, le gouvernement et les médias, à la CGT ? Manuel Valls et Pierre Gattaz peuvent les remercier.

 

Y.G.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents