Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 22:02
photo d'illustration (source: franceinfo.fr)

photo d'illustration (source: franceinfo.fr)

François Hollande se réjouit dans son émission du 14 juillet de la création de 1000 emplois chez Peugeot dus selon lui à son action pour sauver l’entreprise et à la qualité du dialogue dit social.

Chez Peugeot 5 syndicats – FO, CFE, CGC, CFTC, CFDT, GSEA- viennent de signer un accord avec la direction. La CGT n’a pas signé.

En 2013-2014 Peugeot va mal d’un point de vue capitaliste. Il perd de l’argent. Insupportable pour un gouvernement à son service qui prend- avec un capitaliste chinois- 14% du capital.

Dans le même temps, toujours pour sauver l’entreprise il est demandé par la signature d’un accord signé par certains syndicats (CFTC, FO, CGC) des « efforts » aux salariés. Blocage des salaires, augmentation du temps de travail, flexibilité en sont les principaux moyens, sans oublier les 7500 suppressions d’emplois sous forme de pré-retraite dont 2500 sont toujours en cours, délocalisation vers les pays à bas coûts de salaires

Résultat : dès 2015 Peugeot annonce 899 millions de profits, 1,5 milliard de trésorerie (cash-flow)

Vendredi 8 juillet 2016 nouvel accord signé pour trois ans.

Cette fois ci compte tenu des bons résultats obtenu le personnel, ouvriers en premier, va-t-il bénéficier des bons résultats passés alors que les ventes du premier semestre de l’année avec 1.544.200 voitures vendues dans le monde dont 1.055.900 en France et en Europe battent des records annonciateurs de confortables bénéfices ?

Jugez-en.

Sous les applaudissements du patronat et du gouvernement cinq syndicats (CFDT, FO, CFTC, CGC, GSEA syndicat maison) viennent de signer un accord qui prévoit : 1% d’augmentation de salaire par an (Le salaire du PDG est passé de 3.230.500 euros en 2015 à 5.200.000 en 2106), les ouvriers pourront travailler 8 jours de plus par an ou subir 12 jours de chômage, les équipes de nuits travailleront au même salaire que les équipes de jour, les samedis travaillés seront monnaie courante, les usines tourneront à 105% de leurs capacités !

Si Hollande se réjouit des 1000 emplois annoncés il oublie (volontairement) de dire qu’ils seront étalés sur trois ans, qu’ils ne couvriront pas les départs dit « naturels », des postes supprimés depuis 2013, que Peugeot tourne avec 5000 intérimaires, que la flexibilité et la précarité demeurent plus que jamais.

Dans cet accord où est le gagnant-gagnant, l’équilibre entre les salariés et l’entreprise, où est le partage des richesses fausse idée soutenue par tous les réformistes ? La réalité est là, sous nos yeux : le patronat ne partage jamais. Au contraire il exige toujours plus, pour plus de profit pour les actionnaires. C’est sa nature. Il est illusoire de penser qu’il en changera de lui-même.

Quel rôle pour les syndicats ?

« Cette fois nous avons signé l’accord car son équilibre est acceptable » déclare le représentant de la CFDT, tandis que celui de la CFTC se félicite du nouveau mode de calcul de l’intéressement en déclarant « Il était important d’associer d’avantage les salariés aux résultats du groupe », quant à celui de FO il est satisfait « d’avoir vu les maquettes en cartons des nouveaux véhicules ». Tristes justifications pour une signature qui va conduire à plus d’exploitation pour les salariés. Le DRH se félicite du « nouvel état d’esprit » des discussions avec ces syndicats. Quel rôle pour les syndicats la défense des intérêts des salariés ou des syndicats qui capitulent devant le patronat, qui lui servent par leurs signatures de caution pour une exploitation toujours plus féroce.

Seule la CGT a refusé cette trahison et a appelé à l’action, appel qui a été entendu dans certaines usines. C’est la seule voie pour enrayer les prétentions patronales ou gouvernementales avec la loi travail.

Pour les salariés, il n’y a pas d’autre voie que la lutte unie, contre cette politique au service du capital.

 

SOURCE :

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents