Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 22:48

Publié le 23 Juillet 2016

Suite d'une p@ge d'hier

de Canaille Rouge :

 

23 aout 1942 la Fontaine de Stalingrad

23 aout 1942 la Fontaine de Stalingrad

Toujours pas de réaction visible et officielle du gouvernement, des syndicats d'enseignants, des APE.

Espérons que les fondations portant la mémoire de la Résistance de la Déportation et les associatiations d'anciens Résistants vont aller secouer les puces au rectorat de Bordeaux et interpeller le ministère.

 

Quand j'ai vu l'article sur le blog de Canaille Le Rouge, hier Samedi 23 juillet, je n'en ai pas cru mes yeux. 

J'ai donc utilisé, pour vérifier, le lien vers le site de l'Académie de Bordeaux que proposait le premier article de mon camarade , mais plus rien. 

En lisant l'article de l'Huffington Post donné en lien dans son deuxième article, je me suis aperçue qu'un inspecteur pédagogique régional d'histoire-géographie  avait fait effacer le dit sujet du site académique.   Il y était depuis novembre 2014...  Comment peut-on inciter des professeurs d'Histoire à  écrire un tel sujet ?  Passons sur le type d'exercice.  Je doute qu'il aide à acquérir l'esprit critique et la méthode historique qui peut aider un futur citoyen (qui votera et fera des choix politiques) à choisir souverainement l'avenir politique de son pays.  De surcroît, demander à des adolescents de se mettre dans la peau d'Hitler me paraît d'un goût douteux.  Et même dangereux dans ce chaos social, moral et politique que nous connaissons.

Une remarque : L'auteur de l'article de l'Huffington Post titre "Quand l'Académie de Bordeaux propose aux collégiens d'écrire un discours antisémite pour Hitler" alors qu'il s'agit d'un discours qui devrait être prononcé pendant la bataille de Stalingrad et qui devrait plutôt être un discours antisémite, anticommuniste et antisoviétique.  ( Dans la citation d'Hitler devant servir de base - entre autres - au discours, il est fait allusion au "juif" et à "sa religion marxiste").  Mais l'anticommunisme et l'antisoviétisme qui menèrent les armées hitlériennes à tuer entre 13 000 000 et 15 000 000 de civils en URSS ne paraissent pas des idéologies aussi condamnables, aux yeux de la journaliste, que l'antisémitisme.  Les Einsatzgruppen, eux, pourchassaient et tuaient ensemble, juifs et communistes, dans les villes et villages soviétiques (les "juifs marxistes", les "judéo-bolchéviques" dénoncés par Hitler ) ... Décidément, la mémoire historique, devenue un enjeu politique, est bien malmenée.

Je suis atterrée par le fait que ce sujet soit resté si longtemps sur le site de l'Académie de Bordeaux ( un an et demi ) sans qu'aucun syndicat d'enseignant, aucun enseignant, aucun inspecteur régional d'Histoire-Géographie ne se soit ému plus tôt publiquement.

Yvette Genestal, enseignante retraitée d'Histoire-Géographie.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents