Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 08:07

Publié le 24 Juin 2016

Bon maintenant un Francexit ?

Hé , camarade syndicaliste,

pourquoi pas s'atteler à un CESxit ?

Par Canaille Lerouge

Le vent se lève

Honneur aux Britanniques !

Tout ce qui fissure, ébranle, affaiblit les miradors du capital est bon à prendre.

Tout ce qui lime les chaînes asservissant la souveraineté est à engranger.

Un peuple qui choisi de s'émanciper des tutelles du capital et fait vaciller les chapeaux melons de la City mérite d'être salué à plus d'un titre. 

La question n'est pas de savoir si la peine de Junker va le conduire à boire de l'eau mais le titre du Figaro de ce matin pose bien la question et quand le Figaro a des frissons , c'est le plus souvent que Canaille le Rouge va bien : 

 

Brexit : le risque d'un effet domino en Europe

Brexit : le risque d'un effet domino en Europe

Le référendum en Grande-Bretagne fait craindre une désintégration progressive de l'Union européenne, si d'autres pays en venaient à organiser à leur tour un référendum sur leur adhésion ...

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/06/22/20002-20160622ARTFIG00079-brexit-le-risque-d-un-effet-domino-en-europe.php

Hier soir un propriétaire foncier britannique pleurait sur le risque de perdre les 3 millioards d'euros annuels de subventions au nom de la PAC (dont 450 millions pour la holding Plantagenet dite famille royale) Quand les nantis pleurent,  les piétinés peuvent sourire. 

Au fait et si on posait la même question en France ?

Pas même besoin, pourquoi la poserait-on en 2016 puisque déjà en 2005 les Français ont dit "non".

Et si on remettait la question sur la table plutôt que de servir la soupe à tous les Zeuroïstes au travers de rendez-vous électoraux déconnectés des urgences de notre pays ? 

Belle entrée en matière pour une redéfinition d'un cadre constitutionel où la souveraineté populaire serait de mise  plutôt que de battre la campagne pour des présidentielles formatées par l'UE.

Question pas si subsidiaire que cela : et si au plan syndical, sans attendre, on s'occupait un peu plus d'un CESxit  ?

La CES a-t-elle une utilité pour les luttes des travailleurs au sein de son espace autodéfini ? Quand en -a-t-elle eu ? Dans quel compartiment du jeu à part avoir donné du ravitaillement à l'équipe d'en face ?

Quel soutien les travailleurs en lutte contre la casse de leurs garanties collectives ont-il reçus d'elle ?

La réponse conduit à revendiquer le CESxit !

P-S : il parait que la CFDT a eu nuitamment de la visite assez invasive. Si Canaille le Rouge n'approuve pas ces pratiques qui n'auront comme résultat que de victimiser les coupables et de fait, comme loups resserrant le troupeau (avec sa part de pertes intégrées), ne servent que le Berger, cela ne réussira pas à émouvoir La Canaille. Que le Berger prenne plutôt et poussé par les travailleurs au plus tôt les routes d'estive (cela l'aidera à prendre de la hauteur ) nous libérera l'espace des luttes. Que les salariés l'isolent avec sa garde rapprochée et le conduisent à chercher pitance chez ses maîtres sera plus efficaces que d'assurer des rentes à St Gobain.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents