Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 14:37

Saint-Jouin-Bruneval - Fermetures de classes en Seine-Maritime. Pendant les vacances, la mobilisation s'amplifie

À l'heure des vacances de printemps, la mobilisation des parents d'élèves reste intacte dans plusieurs villes de Seine-Maritime menacées de fermeture de classes, voire d'écoles.

Mise à jour : 07/04/2016 à 17:26 par Karine Lebrun

Sur le site de Normandie-actu

A Saint-Jouin-Bruneval, près du Havre, la mobilisation ne faiblit pas, même pendant les vacances scolaires (©D.R.).

À Saint-Jouin-Bruneval, près du Havre, la mobilisation ne faiblit pas, même pendant les vacances scolaires (©D.R.).

Pas de répit pour les parents d’élèves. Dans les villages de Seine-Maritime, et en particulier ceux de la Pointe de Caux, frappés d’une menace de fermetures de classes ou d’écoles, leur mobilisation reste intacte, même pendant les vacances de printemps, en avril 2016. À Saint-Jouin-Bruneval, près du Havre (Seine-Maritime), par exemple, l’association des parents d’élèves intensifie même son programme d’actions pour donner de la voix.

Pour ne pas tomber dans l’oubli

Les parents d’élèves de ce petit village de la Côte d’Albâtre protestent contre la fermeture d’une classe de maternelle, à l’école du Pélican.

Une fermeture qui ferait grimper à 34 les effectifs par classe, et contraindrait les enseignants à la mise en place d’un triple niveau. Tout le système éducatif de l’école va s’en trouver bouleversé. En maternelle, nous n’aurons plus que deux enseignantes pour 70 élèves », déplorent les parents d’élèves.

Ils ont déjà occupé l’école, distribué des tracts, organisé un blocage sur une importante voie de circulation à l’entrée du village. Afin que l’école ne tombe pas dans l’oubli, pendant les vacances scolaires, l’association a organisé samedi 2 et dimanche 3 avril, une campagne d’affichage de grandes banderoles aux différentes entrées du village, pour sensibiliser le plus grand nombre.

Six postes à attribuer encore en Seine-Maritime ?

D’autres idées germent comme la réalisation d’une vidéo qui sera postée sur les réseaux sociaux. La lutte des parents d’élèves de Saint-Jouin-Bruneval sévit déjà beaucoup sur la toile : une page Facebook a été constituée et une pétition qui a recueilli plus de 260 signatures, est en ligne.

En juin, la commission départementale de l’Éducation nationale (CDEN) doit se réunir pour étudier les dernières situations épineuses. Six postes peuvent encore être attribués en Seine-Maritime. Nous voulons pouvoir en bénéficier. Notre mobilisation ne doit donc pas faiblir », argumente l’association.

Mais les parents d’élèves de Saint-Jouin-Bruneval ne sont pas les seuls à espérer beaucoup de cette prochaine réunion du CDEN en juin. 73 fermetures de classes ont été annoncées en Seine-Maritime contre 70 ouvertures. « Le milieu rural est particulièrement touché », ont dénoncé les syndicats. Certains RPI (regroupements pédagogiques intercommunaux) défendent le maintien d’une ou plusieurs écoles. Celui d’Oudalle-Sandouville, toujours près du Havre, est particulièrement mobilisé. Les parents d’élèves luttent contre la disparition de l’école. Au Nord du Havre, le RPI Hermeville-Vergetot pourrait, lui, être amené à disparaître.

> Lire aussi : Carte scolaire, en Seine-Maritime. Ces 73 classes qui doivent fermer

Lu sur le site du SNUIPP-FSU 76

Carte scolaire : un CDEN pour rien !

samedi 19 mars 2016

 

Alors que les représentants des élus du département (Conseillers Départementaux et maires) et des enseignants (La FCPE, mécontente de n’avoir pas été écoutée et entendue avant ce CDEN a refusé de siéger) espéraient pouvoir sortir du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale avec une carte scolaire améliorée, l’Inspectrice d’Académie, soutenue par la préfète qui présidait la réunion, n’a accepté de revenir sur aucune des mesures prises hier en Comité Technique Spécial Départemental.

Voir le détail des mesures ici

C’est la deuxième fois que ce scénario se produit dans notre département, c’est à dire depuis l’arrivée de Mme Benoit-Mervan, Inspectrice d’Académie.

Le CDEN ne semble plus servir que de chambre d’enregistrement, propos relayés par les élus du département......

Face à ce déni de démocratie, à cette posture très provocante à l’égard des partenaires de l’école, l’Inspectrice d’Académie condamne ainsi les écoles à attendre juin pour voir si leurs effectifs vont enfin être pris en compte.....

Pour rappel, à la demande du SNUipp-FSU 76, l’Inspectrice d’Académie accepte la tenue d’un groupe de travail en juin pour étudier les dossiers d’écoles restés sans réponse favorable à l’issue du CTSD, et s’est engagée à ne faire aucune fermeture de classe à la rentrée de septembre.


Le SNUipp-FSU continue de soutenir les écoles mobilisées et défendra à nouveau toutes les situations au groupe de travail de juin.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents