Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 16:26

L'UL CGT de Dieppe posait un certain nombre de questions sur la cession de Davigel à Sysco le 24 février 2016.  Le nouveau directeur du site n'a pas répondu aux interrogations des responsables syndicaux et des salariés.

COMMUNIQUÉ DE L'UL CGT DIEPPE ET LA CGT DAVIGEL

Nous avons appris ce lundi 22 Février l’annonce du rachat de Brakes Group, propriétaire de DAVIGEL, par le groupe américain SYSCO, multinationale mondiale de la restauration hors foyer basée en Amérique du nord.

L’annonce de ce rachat, vraisemblablement prévu pour juillet prochain, intervient seulement trois mois après la cession de DAVIGEL par le groupe Nestlé à BRAKES GROUP détenu par BAIN Capital.

Le montant de l'acquisition de BRAKES GROUP 3,1 milliards d’euros comprend 2,78 milliards d'euros de reprise de dette qui était auparavant sous le contrôle du fond d'investissement «BAIN Capital Private Equity», a précisé SYSCO dans un communiqué.

Le syndicat CGT DAVIGEL accueil avec prudence cette annonce car plusieurs questions sont de mises concernant l’avenir de l’entreprise dieppoise…

  • Pourquoi ce rachat intervient-il aussi vite?
  • Ce montage financier n'était-il pas préparé de manière conjointe entre BAIN Capital et SYSCO qui devait déjà racheter BRAKES GROUP en 2007 ?
  • Que vont devenir les garanties structurelles et sociales obtenues par le syndicat CGT DAVIGEL lors de la cession avec le groupe NESTLE ?
  • Quelle garanties seront données en France et en Europe par le groupe SYSCO ?

Pour rappel, lors du rachat de DAVIGEL par BAIN CAPITAL, fond d’investissement américain spécialiste de la liquidation de l’emploi au profit de la finance, un projet avait été présenté et une procédure d’informations, consultations du comité d’entreprise avait été réalisée. Là rien! Ni aucune information, spécifique et précise, ni aucun dossier ne doivent à ce jour être présentés aux élus car la vente sera réalisée sur le continent Américain entre BAIN Capital et le groupe SYSCO.

Le syndicat CGT de DAVIGEL n’entend pas rester inactif pour autant et interviendra quand même dans toutes les instances afin d’avoir une vision précise de ce projet.

En cette période où l’état a décidé de casser le code du travail et de donner plus de liberté aux entreprises pour faire des salariés une variable d’ajustement. Nous exigeons de l’état d’intervenir dans la protection des salariés de DAVIGEL. En aucun cas le gouvernement ne doit faciliter la destruction des emplois au seul profit de la finance comme il le fait par sa politique mise en place depuis de nombreuses années avec le résultat que nous connaissons :

PLUS DE CHOMAGE, DE MISERE ET D’EXCLUSION.

La CGT DIEPPE, la Fédération du commerce CGT et le syndicat CGT DAVIGEL assurent encore une fois, les salariés de Davigel de son indéfectible engagement dans la préservation des emplois, des métiers et de la structure de DAVIGEL à long terme.

 

Offranville - Davigel pourrait être racheté par le groupe américain Sisco

Lors du petit-déjeuner mensuel de l’association des entreprises du parc industriel d’Offranville. L'entreprise Davigel a été mise à l'honneur.

11/04/2016 à 17:34 par Camille Larher sur Les infos dieppoises

 

Les activités de l’entreprise Davigel présentées par son directeur technique Noël Clairouin (à gauche) et le directeur du site Michel Trégouet.

Les activités de l’entreprise Davigel présentées par son directeur technique Noël Clairouin (à gauche) et le directeur du site Michel Trégouet.

Les rencontres mensuelles de l’Association des entreprises du parc industriel d’Offranville ont le mérite de permettre à ses membres de mieux connaître les activités de ses voisins. Après la société Blosseville, c’est chez Davigel que la rencontre a eu lieu mercredi 6 avril. L’accueil a été assuré par Michel Trégouet, le nouveau directeur du site, assisté de Noël Clairouin, le directeur technique. Tous deux ont présenté les activités du groupe aujourd’hui repris par Brakes ainsi que les spécificités du site de production d’Offranville avant de proposer une visite.

Davigel, un savoir-faire

Le site Davigel d’Offranville compte 257 salariés en contrat à durée indéterminée et tourne en permanence avec 310 effectifs. Il produit 18 000 tonnes de produits dont 75 % de poissons dits « enrobés » en surgelé et le reste en salades composées réfrigérées.

« Nous avons neuf lignes de production, la spécificité du site d’Offranville est qu’il s’agit de lignes sur roulettes qui nous permettent une production très flexible », précise Michel Trégouet.

Les salariés travaillent en 3 x 8 dans l’unité des surgelés et en 2 x 8 dans l’unité salades réfrigérées.

« Trente à 50 recettes sont élaborées chaque jour, nous fabriquons jusqu’aux assaisonnements » est-il précisé.

La clientèle de Davigel est composée de 60 % de prestataires en restauration commerciale (traiteurs, restaurants, brasseries, etc.) et 40 % en restauration sociale (cantines scolaires, cantines des entreprises, hôpitaux), le secteur hospitalier est en plein développement.

Le rachat du groupe Davigel par Brakes ne semblerait qu’une étape puisqu’il serait question d’un rachat par le leader américain Sisco. « Ce serait intéressant de rejoindre ce groupe, leader mondial de la distribution de produits alimentaires, car cela ouvrirait des perspectives sur plus de 90 pays du monde entier. Nous en saurons plus en juillet prochain », a déclaré le directeur du site.

La suite sur Les infos.dieppoises

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents