Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 20:43

Le patronat rêve de la généralisation des emplois précaires

 

Gattaz est vent debout contre une sur-cotisation patronale sur les CDD.  On le comprend ...  C'est devenu la règle, non pas seulement dans les PME, mais principalement dans les grandes entreprises.  L'objectif est d'avoir une main d'oeuvre malléable, flexible et mobile.  C'est la division, l'éclatement du salariat qui est visé.  Le rêve du patronat est que l'auto-entrepreneur s'oppose au salarié, que le salarié en CDD ne se sente pas d'intérêt commun avec le salarié en CDI.  Bref que les salariés aient de plus en plus de difficultés à s'organiser collectivement sur leur lieu de travail.  Diviser pour mieux imposer des reculs sociaux, des accords salariaux au rabais, c'est une des raisons d'être du CDD.  Avec, bien sûr, une plus grande flexibilité des salariés. 

L'enjeu, c'est donc aussi de faire reculer le nombre des CDD en entreprise.  Toutes les études de l'OCDE le montrent  - et même la commission européenne l'écrit - : le CDD n'est pas favorable aux salariés et c'est un facteur d'accroissement du chômage. 

Un exemple: A Renault Cléon, sur plus de 4300 salariés, on compte près de 1200 CDD.  Ce chiffre a doublé depuis 2011.  A l'examen des tableaux ci-dessous ( source tract CGT de Renault Cléon), on s'aperçoit qu'au moins la moitié des effectifs sont permanents depuis 5 ans.  Il ne s'agit donc pas de s'adapter au carnet de commandes mais d'accoutumer les salariés, les jeunes salariés, à la précarité.  Pour le patronat celle-ci doit devenir la règle. Les CDD mènent de plus en plus rarement vers un CDI et concernent surtout les jeunes les moins qualifiés. Les emplois stables et les emplois instables forment ainsi de plus en plus deux mondes séparés (source INSEE).

A coup sûr la proposition du gouvernement sur les CDD est une victoire pour les jeunes et les emplois précaires.  Mais c'est une victoire partielle.

C'est un des enjeux de la bataille contre le projet de loi Travail.  Sans le retrait du projet de loi Travail, la précarisation du travail sera quand même inscrite dans la loi.

YG.

Extrait du tract CGT de Renault Cléon - Mardi 12 avril

Extrait du tract CGT de Renault Cléon - Mardi 12 avril

Extrait du tract CGT de Renault Cléon - Mardi 12 avril.

Extrait du tract CGT de Renault Cléon - Mardi 12 avril.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents