Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 09:35
Vallourec : écœurés, une centaine de métallos en grève (VIDÉO)

Publié le - dans la Voix du Nord

PAR L. BR AVEC V.

Exemplaires jusqu’à présent – c’est-à-dire depuis l’apparition au grand jour des difficultés du groupe et la mise en place d’un plan social –, les salariés Vallourec de Saint-Saulve ont décidé, ce mardi matin, de manifester leur colère après l’annonce de la fermeture du laminoir, hier lundi.

 

Après l’annonce de la fermeture du laminoir, à l’appel de la CGT, rejointe par les autres syndicats, une centaine de métallos a décidé de bloquer l’accès à l’usine en prenant position sur le rond-point qui y mène, sur la route entre Valenciennes et Condé-sur-l’Escaut. Pour l’instant, le laminoir est à l’arrêt.

Les représentants syndicaux ont d’ores et déjà annoncé « une évolution du mouvement » au cours de la journée.

Ils ont bloqué les ronds-points, devant l’usine ainsi que sur la zone industrielle de Saint-Saulve, de 9 heures jusqu’à 10 h 45, le blocage devant reprendre à 12 h 30.

« Il n’y a pas que l’Allemagne, le Brésil et la Chine qui comptent ! », s’insurge Philippe Burette, délégué syndical CGT. « Et le gouvernement qui met de l’argent pour l’étranger et rien pour nous !, regrette Dominique, un salarié du laminoir de 48 ans. C’est incompréhensible. Vallourec a commis l’erreur d’abandonner l’auto pour le tout-pétrole, alors qu’on fabriquait des tubes pour les directions des voitures, les portières… »

Philippe Burette veut croire en l’avenir du laminoir de Saint-Saulve : « On a une bonne machine, des ouvriers qualifiés. On veut montrer à la population l’importance du laminoir, ici : un salarié licencié, ça fait, avec les sous-traitants, trois salariés de plus qui tombent. »

Concernant l’aciérie, les nouvelles sont tout aussi mauvaises : une source proche du dossier de revente de l’usine nous indiquait ce mardi matin que les négociations étaient au point mort. « Vallourec ne veut pas participer au financement de l’opération. Dans le contexte actuel, les négociations sont au point mort. » Une information que la direction de Vallourec dément : « Nous réaffirmons notre confiance de mener à bien ce projet. Les négociations se poursuivent, nous sommes confiants. »

 

 

 

Pour visionner la video, allez sur le site de la Voix du Nord ici.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents