Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 23:44
Fr3 Normandie
Les postiers mobilisés à Rouen

Ce mardi matin (16 février), des postiers en grève se sont rassemblés devant les locaux de la direction régionale pour soutenir l'un de leur collègue qui a perdu son emploi

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 16/02/2016 | 10:58, mis à jour le 16/02/2016 | 19:11
 

© Angèle de VECCHI / France 3 Normandie

© Angèle de VECCHI / France 3 Normandie

 

Alors qu'un préavis de grève reconductible  était lancé hier par les syndicats CGT et SUD  pour les secteurs de Fécamp, Saint-Valéry en Caux et Cany-Barville, une délégation intersyndicale a été reçue en milieu de matinée par la direction régionale de Rouen.

A l'origine de ce mouvement social il y a le cas d'un facteur de Saint-Valéry en Caux qui a appris par huissier que la Poste mettait fin à son contrat de travail.
Ce que contestent les syndicats qui affirment que Julien Caumont a signé un contrat à durée indéterminée (CDI). Syndicats qui dénoncent (dans un communiqué)
"des procédures inacceptables de La Poste : pas d’entretien préalable, pas de prime de licenciement, pas de préavis, pas de CCP (Commission Consultative Paritaire, instance obligatoire à La Poste où siègent les élus du personnel)."

La Poste précise que l'annulation de ce contrat est la conséquence d'une décision de justice rendue par la Cour d'appel de Rouen, qui, dans un arrêt, annule le jugement du conseil des Prud'hommes et déboute la demande de requalification de monsieur Caumont.

Vu sur le site de FR3 Normandie qui diffuse également une video ici

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents