Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 22:11

Mis en ligne le 29 janvier sur ce blog

L'Union Européenne au coeur du problème

Les agriculteurs contrôlent les camions.  Cela veut dire qu'ils veulent que les règles changent.  Ils veulent, de fait, que la règle de la "concurrence libre et non faussée" ne s'applique pas à l'agriculture.  Mais ils ne le disent pas et leur syndicat majoritaite, la FNSEA, ne le dit pas non plus.  Un syndicat d'agriculteurs le proclame : le MODEF1.  Le président du MODEF a déclaré : "L'agriculture est porteuse de valeurs et de missions qui ne sont pas compatibles avec une économie de marché mondialisée où la concurrence est libre et non faussée"2.  Ce syndicat agricole minoritaire énonce clairement ce que réclament, sur le fond les agriculteurs qui contrôlent les camions.  Il faut aussi changer les règles dans les cantines des services publics, des entreprises pour qu'elles se fournissent auprès des producteurs locaux.  Bruno Lemaire qui le réclamait ce matin sur BFMTV a oublié qu'il fut ministre de l'agriculture sous Sarkozy, que le problème des prix se posait déjà et qu'aucune mesure sérieuse n'avait été prise à l'époque.  Car cela contrevenait aux règles européennes.  Rappelons que suite aux actions de cet été, Bruxelles a ouvert une enquête pour pratique anti-concurrentielle contre des entreprises et des syndicats agricoles qui avaient conclu des accords sur les prix ...

Si les agriculteurs ne prennent  pas conscience de cela et se laissent berner par les syndicats européistes gagnés aux idées de la "concurrence libre et non faussée", ils auront beau manifester, rien ne sera résolu et les petits disparaîtront au profit des gros, comme Xavier Beulin ... 

Pour résoudre leurs problèmes, il faut rompre avec les règles européennes et les traités européens.  Commençons donc par les règles européennes qui les étranglent.  C'est ce que doit réclamer un syndicat agricole digne de ce nom.

AC

1.  Mouvement de Défense des Exploitants Familiaux

2. Publié sur ce blog le 27/01/2016

Après la journée de manifestation d'hier (jeudi 28 janvier) des agriculteurs en colère ont installé dans la nuit un barrage près du lycée agricole d'Yvetot

  • Par Richard Plumet
  • Publié le 29/01/2016 | 10:55, mis à jour le 29/01/2016
 

© Marc MOIROUD-MUSILO / France 3 Normandie

© Marc MOIROUD-MUSILO / France 3 Normandie

 

Les camions de passage près du lycée agricole d'Yvetot (au centre du département de Seine-Maritime) sont arrêtés et contrôlés par une dizaine d'agriculteurs.*
 

"Travailler à perte, ce n'est plus possible"

Comme hier, les agriculteurs ne décolèrent pas et estiment que les décideurs, élus et dirigeants politiques font la sourde oreille face à la situation catastrophique que vivent de nombreux éleveurs et producteurs de lait qui travaillent à perte... 

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Marc Moiroud-Musilo et J.M. Pitte avec l'interview de :

  • Guillaume Hauchard, producteur de lait
  • Voir la video sur le site de FR3 Normandie
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents