Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 15:13

Les Sidel votent la grève reconductible

Vu sur le site de l'UL-CGT du Havre

Un mouvement de grève reconductible à Sidel près du Havre contre le plan social voulu par les actionnaires.
Octeville-sur-Mer Plan social. Les Sidel, près du Havre, haussent le ton et bloquent l'usine

Le dialogue était jusqu'ici privilégié à Sidel, le leader mondial de l'embouteillage frappé par un plan de restructuration. Après trois mois de combat, le site est bloqué.

Mise à jour : 14/12/2015 à 19:21 par Karine Lebrun sur Normandie-actu.

 

D'après l'intersyndicale, 500 salariés ont voté la grève reconductible et le blocage de leur entreprise, lundi 14 décembre 2015 (©CGT Sidel).

D'après l'intersyndicale, 500 salariés ont voté la grève reconductible et le blocage de leur entreprise, lundi 14 décembre 2015 (©CGT Sidel).

Ils avaient jusque là prôné le dialogue, mais les salariés de Sidel, à Octeville-sur-Mer, près du Havre (Seine-Maritime), après trois mois de combat pour protester contre le plan de restructuration qui va toucher de plein fouet leur entreprise – leader mondial de l’embouteillage – ont décidé de hausser le ton. Les grévistes – au moins 500 salariés selon l’intersyndicale CGT- CFDT – CFE-CGC – ont voté pour un mouvement de grève reconductible et décidé de faire brûler des palettes devant l’entrée de l’usine, lundi 14 décembre 2015. « Face au silence de notre direction, nous décidons de durcir le mouvement », prévient Reynald Kubecki, le délégué syndical CGT.

> Lire aussi : Plan social chez Sidel. La CGT des agents du port du Havre s’en mêle. Grève annoncée

Des soutiens

Des divergences existaient encore vendredi 11 décembre 2015 dans la manière de conduire le combat, au sein de l’intersyndicale. Les réticences seraient désormais tombées. Les syndicats s’affichent unis, désormais, dans cette volonté de perturber l’activité du site industriel, pour avoir une meilleure écoute. Le plan de restructuration prévoit un peu moins de 200 suppressions de postes, 24 créations, et 80 modifications de contrats. Lundi 14 décembre 2015, le maire de la commune d’Octeville-sur-Mer, Jean-Louis Rousselin, est venu à la rencontre des salariés. À l’entrée du site, le piquet de grève se préparait. « Nous nous sommes bien organisés. Un planning des relèves a été dressé de manière à maintenir une présence, de jour comme de nuit », annoncent les responsables syndicaux. Les salariés de Sidel peuvent compter en plus sur le renfort des hommes de l’Union locale CGT du Havre et de l’Union départementale. « Dès mardi 15 décembre, nous en appellerons à la solidarité financière»,  prévenait Reynald Kubecki.

Les salariés s’invitent à la mairie, à la sous-préfecture, et à l’Agglo

Les grévistes se sont aussi invités dans la soirée au conseil municipal du Havre pour « mettre les politiques devant leurs responsabilités ». Ils souhaitent multiplier les actions. Un rassemblement à la sous-préfecture est programmé mardi 15 décembre 2015, à 16h30. Jeudi 17 décembre 2015, les grévistes en colère doivent s’inviter au siège de la Codah, l’Agglomération du Havre, en ouverture du conseil communautaire, à 17h30.

Karine Lebrun
journaliste à Le Havre Infos - Twitter

Lu sur le site de l'UD-CGT 76 dans Infos-luttes.

Rassemblement et grève du mercredi 9 décembre, actions auprès des pouvoirs publics et stratégie de luttes

Un mouvement de grève reconductible à Sidel près du Havre contre le plan social voulu par les actionnaires.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents