Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 19:35
Grève unitaire le mardi 26 janvier ! sur le site du SNES-FSU, Académie de Rouen.

Depuis des mois, le SNES-FSU, dans l’Intersyndicale, se bat pour obtenir l’abrogation de la réforme du collège. Aujourd’hui, il appelle les collègues à amplifier la mobilisation en construisant une grève majoritaire le mardi 26 janvier. Nous pouvons obtenir l’abrogation de la réforme !

Depuis quelques semaines et dans les jours qui viennent, tandis que l’administration continue à vouloir imposer cette réforme à marche forcée, le SNES-FSU appelle les collègues à bloquer sa mise en place par tous les moyens : ce sont autant de GrainS de Sable qui empêcheront la réforme de s’appliquer.

Dans les conseils pédagogiques (qui, rappelons-le, ne font pas partie de nos obligations de service !) et les conseils d’enseignement, les chefs d’établissement tentent de nous impliquer dans la préparation de la réforme, prétextant qu’elle doit être un préalable à la répartition de la DHG. Partout, il faut résister aux pressions des chefs d’établissement et des IPR, il faut refuser de s’investir dans l’AP ou de proposer des EPI.

Contrairement à certaines rumeurs, l’AP et les EPI, pris sur les horaires disciplinaires, ne permettront pas de sauver des postes menacés. Contrairement à d’autres rumeurs, il ne sera pas possible d’aménager cette réforme au local en neutralisant ses effets délétères.

Il nous faut continuer sans relâche à informer les collègues et les parents d’élèves sur les dangers de cette réforme afin de préparer la mobilisation du 26 janvier. La victoire est à notre portée, la réforme peut être abrogée, elle doit être abrogée.

Vous trouverez sur notre site :

- l’article qui recense les actions menées dans les collèges de l’académie

- le compte-rendu de la journée spéciale réforme du collège organisée le jeudi 3 décembre

- un article sur les formations-formatages à venir

- un article sur le sort particulier des Langues Vivantes

- un article sur les conséquences de la réforme pour les TZR

- des modèles de lettres à distribuer aux parents d’élèves pour les informer

- le compte-rendu de la conférence de Florence Robine aux chefs d’établissement pour voir ce que pense vraiment le ministère

- sur le site national, des témoignages de collègues ayant déjà assisté aux formations

- sur le site national, des diaporamas ministériels pour expliquer la réforme

- sur le site académique du SNEP-FSU, d’autres articles sur la réforme et les menaces qui pèsent sur l’EPS

- le tract intersyndical d’appel à la grève du 26 janvier

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents